Ecofin Hydrocarbures

La dette du Nigeria envers les compagnies pétrolières internationales s’élève à 5,1 milliards de dollars (Sénat)

(Agence Ecofin) - Jeudi, un rapport du Sénat nigérian a révélé que la dette de la compagnie publique du pétrole (NNPC), envers les sociétés pétrolières internationales, s’élève désormais à 5,1 milliards de dollars.

Cette dette a notamment été accumulée dans le cadre des coentreprises de la NNPC avec les sociétés internationales et les informations y afférentes n’ont pas été correctement transmises au Sénat.

La publication de ce rapport fait suite à l’enquête ouverte, il y a quelques semaines, par les députés, pour vérifier des décaissements jugés illégaux des comptes de la société. Le Sénat accuse en effet le gouvernement d’avoir retiré sans son aval près de 3 milliards de dollars des comptes de la NNPC.

Le directeur financier de la NNPC, Isiaka Abdulrasaq, avait, dans le cadre de la publication du document, été invité à répondre à certaines questions. Ce dernier a notamment insisté sur le fait qu’il n’y a pas de mauvaise gestion des comptes de la NNPC et que les retraits sont justifiés. Pour ce qui est de la dette, des documents complémentaires seront envoyés aux députés, avant le mardi prochain.

Selon le responsable, depuis l’arrivée du nouveau gouvernement, seulement 13 retraits ont été effectués à partir des comptes de la NNPC, pour un montant de 1,2 milliard de dollars. Il a ensuite accusé les députés de publier de faux chiffres qui inquiètent les investisseurs. Ces derniers seraient sceptiques quant à la poursuite de leurs projets d’investissement dans le pays.

Pour sa part, le président de la Commission du gaz, Albert Bassey Akpan, a déclaré : « Nous ne disons pas que de l'argent a été volé. Ce que nous faisons, c'est clarifier les processus des dépenses effectuées en vue de rendre la gestion financière de la société plus transparente et bénéfique pour les Nigérians ».

Olivier de Souza

Lire aussi :

15/11/2018 - Nigéria : le Sénat accuse le gouvernement d’avoir retiré illégalement 2,201 milliards de dollars des comptes de la NLNG


Ecofin Hydrocarbures     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas