Ecofin Mines

Zambie : les nouvelles taxes minières pourraient entrainer la perte de 21 000 emplois

Zambie : les nouvelles taxes minières pourraient entrainer la perte de 21 000 emplois

(Agence Ecofin) - Les augmentations de taxes minières prévues en Zambie, pourraient entrainer la perte de plus de 21 000 emplois et la réduction de 500 millions de dollars des dépenses d'investissement au cours des trois prochaines années, selon la Chambre des mines du pays.

Les membres de l’association représentant l’industrie minière, y compris Glencore, First Quantum Minerals ou encore Vedanta Resources et Barrick Gold, devront envisager de «réduire considérablement» leurs activités si les augmentations proposées deviennent effectives comme prévu le 1er janvier 2019.

«Nos membres continuent d'examiner leurs opérations et doivent envisager de réduire considérablement leurs activités tout en réduisant également leurs dépenses en capitaux de plus d'un demi-milliard de dollars au cours des trois prochaines années. Il en résulterait 7 000 suppressions d’emplois directs et plus du double pour les emplois indirects.», a déclaré la Chambre des mines dans un entretien accordé à Bloomberg.

La Zambie est le deuxième plus grand producteur de cuivre d’Afrique. Entre janvier et septembre 2018, sa production du métal rouge a augmenté de 10,4% à 631 359 tonnes.

Lire aussi :

19/10/2018 - Zambie : « les nouvelles taxes minières n’affecteront pas les opérations », ministre des Finances

17/10/2018 - Zambie : les explorateurs réagissent au plan d’augmentation des impôts miniers


Ecofin Mines     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Mines