Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Agro

La lutte contre la faim doit rester une priorité au Sahel malgré les enjeux sécuritaires (rapport)

  • Date de création: 06 décembre 2018 13:05

(Agence Ecofin) - Malgré les nombreux défis sécuritaires dans la région du Sahel, la lutte contre la faim et l’amélioration de la situation nutritionnelle des populations doivent figurer en bonne place dans les agendas des gouvernements. Tel est le message lancé hier par Oxfam, Save the Children et Action contre la Faim, dans leur nouveau rapport baptisé « Sahel : priorité à la résilience et au développement ».

Pointant du doigt la place croissante de l’insécurité dans les sphères politiques, financières et politiques, les organisations disent redouter un délaissement des questions alimentaires alors même que la situation reste préoccupante et appelle à une action urgente. « Si la réalité de la menace sécuritaire ne peut être contestée et nécessite une réponse de la part des gouvernements, elle ne doit pas non plus se traduire par une réduction   de leur implication dans la lutte contre les aspects multidimensionnels de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.», soulignent-elles.

D’après le dernier panorama de l’ONU sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition, le Sahel est la partie du monde, qui a enregistré la plus importante progression du nombre de personnes sous-alimentées en 2017 (13,1 millions d’individus).

« Les stratégies pour le Sahel se multiplient (19 au total) et la grille de lecture sécuritaire et migratoire domine les conversations dans l’approche des problématiques régionales. Les Plans de Réponse Humanitaire sont sous-financés dans les trois pays sahéliens touchés par l’insécurité [Mali, Niger et Burkina Faso, ndlr] alors que les besoins humanitaires augmentent.», indique le rapport.

D’après le trio d’organisations, l'approche promue par les Etats de la région et les bailleurs de fonds qui mettent la lutte contre l’insécurité au cœur du développement de la région, peine encore à prouver son efficacité et comporte le risque de dérive quant aux objectifs réels du soutien apporté au Sahel.

« L’augmentation des dépenses militaires ne semble pas aller de pair avec l’éradication de l’insécurité dans la région. Celle-ci semble au contraire se déplacer dans de nouvelles zones. En floutant la distinction entre humanitaires, acteurs de développement et militaires, le principe de neutralité humanitaire est remis en cause, au détriment des populations.», note le document.  

Si des efforts ont été menés au niveau régional, sur les plans de la gestion des périodes de soudure et d’harmonisation des systèmes de gestion de risque, « un effort important reste à fournir pour la pérennisation des dispositifs encore trop dépendants des financements internationaux et de courte durée », expliquent les organisations.

Afin de faire face à la complexité des questions alimentaires dans la région, les organisations invitent les Etats et leurs partenaires techniques et financiers à « revoir la pertinence de leur approche sécurité-développement ».

Elles recommandent en outre, une meilleure participation des organisations de la société civile dans les mécanismes de prévention et de gestion des crises alimentaires et nutritionnelles.  

Espoir Olodo


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Cap-Vert: la dette publique enregistre une baisse en 2018 mais reste très élevée à 122,8% (GAO)

Finance verte : Coöperatief Climate Fund Managers a levé 850 millions $ en deux ans pour des projets énergétiques

Tunisie : 150 millions d'euros de l'UE pour accélérer la relance économique

Mozambique: le FMI prévoit une croissance économique à deux chiffres à partir de 2023

 
FINANCE

Maroc: la BAD finance la construction d’une cimenterie à hauteur de 45 millions d’euros

L’OPIC examine un possible investissement dans le secteur agricole du Mozambique

Bourse de Casablanca: l'effet Maroc Telecom semble avoir été précaire sur la dynamique de marché

UEMOA : réserves excédentaires toujours confortables pour les banques au cours du premier trimestre 2019, mais en baisse

 
ELECTRICITE

La BAD obtient 40 millions € de la Commission européenne pour accélérer l’électrification en Afrique

Egypte : la NREA envisage d’implanter une centrale éolienne de 200 MW près du golfe de Suez

Nigeria : le secteur électrique aura besoin de 100 milliards $ d’investissement sur les 20 prochaines années

Kenya : la KenGen établit un laboratoire de R&D à Tana

 
HYDROCARBURES

En octobre, Macky Sall recevra le prix de l’Homme de l’année dans le secteur pétrolier africain

Le fournisseur de services pétroliers ADES International fait son marché en Afrique du Nord

L'Egypte va payer une amende de 392 millions de livres sterling à Israël pour défaut de livraison de gaz

La consommation moyenne mondiale de gaz devrait croître de 1,6 % par an jusqu'en 2024 (Rapport)

 
MINES

Mali: le gouvernement lance officiellement les travaux de construction de l'Ecole des Mines

Le déficit d’approvisionnement de cuivre prévu pour l’année 2019 se confirme

Afrique du Sud : le projet Boikarabelo devrait produire son premier charbon en 2022

L’australien Sandfire Resources veut investir dans le secteur minier du Botswana

 
TELECOM

Bénin : Isocel promet une offre Internet par fibre optique, «au coût le moins élevé du marché» (Interview)

TIF 2019 : Huawei remporte le Prix de contribution exceptionnelle pour ses 20 ans d’existence en Tunisie

Orange a aidé KaiOS Tehnologies à lever 50 millions $ pour améliorer l’accès à Internet en Afrique

Le Nigeria a porté la croissance du groupe Airtel en Afrique pour l’année 2019

 
FORMATION

Une institution allemande offre des bourses aux titulaires d’une licence pour des études dans les domaines de la propriété intellectuelle

Les 13 meilleures universités africaines, selon le classement QS World University 2020

Une école d’automne pour les jeunes Africains sur la gestion des déchets électroniques et l’économie circulaire

L’École d’administration publique du Québec va lancer une certification en évaluation du développement en langue arabe

 
COMM

Retransmission CAN 2019: le cryptage des chaînes nationales chez l’opérateur Canal +, décrié sur les réseaux sociaux

L’Agence Ecofin couvrira désormais l’actualité du secteur africain des transports

Afrique du Sud : la digitalisation des services de MultiChoice va faire perdre leurs emplois à plus de 2 000 employés de l’entreprise

Une chaine de télévision pour s’informer sur les universités africaines et leur offre de formation

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro