Ecofin Hydrocarbures

Le Ghana règle une importante partie de sa dette gazière envers la WAPCo

(Agence Ecofin) - Le Ghana a soldé plus de la moitié de sa dette gazière envers la West Africain Gas Pipeline Company (WAPCo), soit 150 millions de dollars sur 230 millions de dollars. L’information a été donnée en fin de semaine dernière, par Walter Perez, le directeur de la société qui fournit aussi du gaz au Bénin et au Togo.

Le responsable s’est dit optimiste quant au règlement d’ici à fin 2019, du reste de la dette. Il a aussi indiqué que ce règlement a grandement contribué à l'efficacité et à la fiabilité de l'exploitation de l'entreprise.

D’après la presse ghanéenne, cette opération a été rendue possible grâce à l’adoption récente de la loi sur les taxes du secteur de l'énergie (ESLA).

En juillet 2016, la WAPCo a suspendu l'approvisionnement en gaz du Ghana pour cause de factures impayées par Accra. La suspension a entraîné l'intensification des pannes d'électricité. Cela a poussé le Ghana a envisagé l’option des achats de GNL qui est, selon les autorités, moins cher et plus sûr étant donné que le volume promis par la WAPCo n’a jamais été totalement livré.

La WAPCo qui livre le gaz en provenance du Nigéria, a expliqué que ce manquement contractuel est dû à la demande insatisfaite des centrales thermiques du Nigéria qu’elle priorise.

Olivier de Souza

Lire aussi :

30/03/2018 - En 2018, le volume de gaz nigérian exporté vers le Ghana est toujours faible

09/05/2017 - Approvisionnement gazier : le Ghana doit toujours de l’argent au Nigéria (WAPCo)

30/11/2016 - Togo: face aux problèmes de la WAPCo, la centrale thermique de Lomé se tourne vers le fioul lourd


Ecofin Hydrocarbures     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas