Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Cameroun : 307,5 milliards FCFA d’exonérations fiscales à supprimer entre 2019 et 2020

Cameroun :  307,5 milliards FCFA d’exonérations fiscales à supprimer entre 2019 et 2020
  • Date de création: 13 août 2019 14:42

(Agence Ecofin) - Le gouvernement camerounais prévoit de réduire les dépenses fiscales de 307,5 milliards de FCFA durant les années budgétaires 2019 en cours et 2020 prochaine, apprend-on des documents officiels du ministère des Finances. Pour la première année, les principaux domaines concernés sont ceux de l’importation de poissons congelés qui perdront à la fin de l’exercice 71 milliards de FCFA d’avantages fiscaux tant en termes de Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) que des droits de douane et ceux d’incitation à l’investissement (-60 milliards de FCFA).

En 2020, les mesures d’encouragement prévues dans certains secteurs d’activité dont les importations de farine et de riz, devraient être visées avec un total de suppression des dépenses fiscales de l’ordre de 98 milliards de FCFA. Un autre point marquant, c’est que le gouvernement compte rendre effectif la suppression de l’exonération de TVA pour les primes d’assurance-vie. Ce dernier point a fait l’objet d’une incompréhension entre le secteur des assurances et l’administration des impôts dans l’exécution de la loi des finances 2019, notamment sur la question de savoir si la base de restauration de la TVA était les primes brutes ou les primes acquises.

La réduction des avantages fiscaux fait partie des engagements que le gouvernement du Cameroun a pris dans le cadre du programme avec le Fonds monétaire international (FMI). Il faut dire qu’entre 2015 et 2017, les autorités du pays ont décidé d’accorder des avantages fiscaux exceptionnels à certains secteurs pour lutter contre la vie chère, ou pour encourager les investissements.

Les secteurs de l’agriculture, l’élevage et la pêche sont ceux qui ont connu le plus grand nombre de dérogations (165 à la fin 2017). L’amélioration du pouvoir d’achat des ménages a constitué le deuxième grand objectif des dépenses fiscales de l’État. Mais le tableau d’évaluation de ces mesures présente un ensemble de résultats plutôt mitigés. Au total, les impôts non perçus par l’État pour subventionner l’économie ont atteint la somme de 1664,5 milliards de FCFA, entre 2015 et 2018, pour des gains économiques incertains. De plus, ce chiffre est assez minimal, car il ne prend pas en compte un groupe de 75 mesures d’exonérations fiscales accordées aux secteurs de l’industrie extractive, notamment ceux du gaz, du pétrole et de la mine solide. Enfin, les chiffres sur la dépense fiscale n’intègrent pas les 484,17 milliards de FCFA de dette fiscale, que devaient les entreprises à capitaux publics aux services des impôts à la fin 2017 (les chiffres de 2018 n’étant pas encore disponibles).

Les acteurs de la société civile, qui suivent la transparence budgétaire au Cameroun, encouragent l’État à se montrer plus lisible sur les avantages fiscaux accordés notamment aux secteurs pétrolier et minier. Le pays a adhéré à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives et continue d’être conforme, mais l’évaluation de la fiscalité dans ce secteur spécifique est complexe, même pour l’administration des finances, en l’absence de la base fiscale qu’est le contrat minier ou pétrolier.

Idriss Linge


Ecofin Gestion Publique     




 
FINANCE

Cameroun : Eneo, le distributeur d'énergie, a terminé l’année 2018 sur un bénéfice en hausse de 155,4%, mais des défis demeurent

Cameroun : les dépenses de personnel dans le secteur public resteront un casse-tête budgétaire au cours des 5 prochaines années

Côte d’Ivoire : une table ronde à Dubai pour mobiliser 3 milliards $ d’investissements touristiques

Egypte : rumeurs d’émission des toutes premières obligations islamiques faites par une entreprise

 
AGRO

Cameroun : le gouvernement va réduire les importations de blé et de malt qui ont coûté au pays 149 milliards de FCFA en 2018

Nigeria : Kano allouera 10 000 hectares de terres irrigables à la tomate durant la saison sèche 2019

Angola : la BAD apporte 1 million $ au programme de nutrition infantile dans la province de Bié

Maroc : Edita Food Industries installera une usine de fabrication de biscuits de 20 millions $

 
ELECTRICITE

Sahel : l’Alliance Sahel ambitionne de doubler le taux d’électrification de la région en 3 ans

Côte d’Ivoire : accord d’assistance technique de la SFI pour l’étude de faisabilité de deux centrales solaires de 30 MW

Afrique du Sud : la stratégie énergétique nationale (IRP) enfin adoptée !

Ghana : la construction du barrage polyvalent de Pwalugu (60 MW) par Sinohydro, démarre en novembre

 
HYDROCARBURES

En 2020, Total se dotera d’un navire ravitailleur au GNL

Saudi Aramco reporte le lancement de sa première cotation boursière, la plus importante de l’histoire

Gabon : la campagne de forage de Vaalco démarre avec une première découverte de pétrole

Un navire angolais de forages pétroliers arrêté dans les eaux malaisiennes

 
MINES

Mozambique : des licenciements en vue à la mine de graphite Balama

Afrique du Sud : « le charbon sera encore là pour longtemps », selon le ministre des Mines et de l’Energie

Afrique du Sud : le prix du palladium atteint un nouveau record, une bonne nouvelle pour le projet Platreef

RDC : la mine Bisié a produit 2 345 tonnes d’étain au troisième trimestre

 
TELECOM

Vodacom Best of the Best Class 2019 : voici les 12 candidats retenus pour cette édition

Angola : ITA a investi près de 7 millions $ dans son nouveau centre de données inauguré le 16 octobre

L’américain SpaceX veut porter à 42 000 le nombre de ses mini-satellites à déployer autour de la terre

Le Congo a initié la procédure de recrutement d’un opérateur pour gerer les infrastructures nationales de fibre optique

 
FORMATION

L’Unesco et la Chine signent un accord en vue de soutenir la formation des enseignants en Afrique

Le programme sur la gouvernance et le développement en Afrique ouvre les candidatures pour 2020

La faible qualité de la formation en Afrique prépare mal les jeunes pour le marché du travail (Rapport)

En Algérie, les universités locales signeront 11 accords de coopération avec les universités sud-coréennes

 
COMM

Nigeria : lancement prochain du premier rapport analysant l’impact des publicités audiovisuelles

Tunisie : le régulateur de l’audiovisuel lance une brigade anti-infox

Nigeria : des versions locales des émissions The Voice seront bientôt diffusées

Liberia : les autorités envoient les forces de l’ordre fermer la radio Roots FM

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance