ENTETE PUB ECOFIN Gestion

Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Afrique du Sud : la masse monétaire globale a connu à la fin de 2018 sa croissance la plus faible depuis 2012

  • Date de création: 31 janvier 2019 09:23

(Agence Ecofin) - A la fin décembre 2018, la masse monétaire globale (M3) de l’Afrique du Sud était de 3540 milliards de rands (l’équivalent de 263,7 milliards $), en hausse de 5,59% sur une période d’une année écoulée. En plus d'être en dessous des prévisions des analystes (+5,78%) c’est le niveau de progression le plus bas de la masse monétaire sud-africaine au terme d’une année, depuis la fin 2012, lorsqu'elle avait augmenté de seulement 5,12%.

Selon la définition des experts, la masse monétaire globale intègre en premier lieu la base monétaire, qui est la quantité de monnaies (M0) détenues dans les banques centrales des pays et qui servent en principe de base aux banques commerciales, pour la création de la monnaie par les divers crédits octroyés aux économies, en dehors de la transformation en monnaie locale des avoirs en devises étrangères. Cette masse intègre aussi l’ensemble des billets en circulation (M1), des dépôts (M2) et aussi des actifs financiers (M3) qui sont comme de la monnaie, notamment les bons et obligations du trésor.

Les données disponibles et publiées par la banque centrale sud-africaine suggèrent que la faible progression de la masse monétaire en 2018 aura été surtout le fait de la faible demande de crédit au sein de l’économie. Tandis que la base monétaire (constituée de réserves et des dépôts des banques commerciales à la banque centrale) a connu, en 2018, son plus fort bond depuis 2013 en progressant de 9,13%, et que les avoirs extérieurs nets sont repartis à la hausse, l’encours global des crédits accordés à l’économie a connu, pour sa part, sa plus modeste progression (+5,52%) depuis l’année 2013. 

L’évolution sur la quantité de billets et pièces en circulation qui se matérialise via la composante M1 de la masse monétaire sud-africaine, suggère pour sa part, que la faible évolution du crédit est attribuable à un repli de la demande des prêts par les acteurs économiques. 

Mais la demande de crédit par les ménages est restée vigoureuse et a connu sa plus importante progression depuis 2014 (+5,7%). La question est désormais de savoir vers quoi les ménages ont orienté ces emprunts, car le gros des entreprises du secteur de la grande consommation a annoncé des avertissements sur leurs profits, expliquant cela par une baisse des ventes.

Idriss Linge


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Nigeria : l'Office de gestion de la dette reprécise la position du gouvernement sur la question des eurobonds

Oswald Loueke, nouveau président du Conseil d’administration de BGFIBank Bénin

Afrique du Sud : Alexander Forbes prévoit de réduire les dépenses en consultants externes

TAAG Angola Airlines passe une commande de six avions Dash 8-400

 
AGRO

L’UE exige une consultation avec l’Union douanière d’Afrique australe sur le commerce de volaille

Ghana : le prix d’achat du cacao restera inchangé durant la campagne intermédiaire 2018/2019

Tanzanie : les devises d’exportation de noix de cajou ont chuté à 196,5 millions $ en 2018

Mali : un projet d’inclusion des filières agricoles pour bancariser plus de 440 000 petits producteurs

 
ELECTRICITE

Kenya : les ambitions d’extension du parc électrique revues à la baisse à cause de la demande

Namibie : Alten Energias inaugure une centrale solaire de 45 MW à Mariental

Réchauffement climatique : Seuls le Maroc et la Gambie ont des plans permettant d’atteindre les objectifs climatiques

Energies renouvelables : 288,9 milliards $ investis en 2018, soit le triple du capital consacré au charbon et au gaz

 
HYDROCARBURES

Côte d’Ivoire : la production de gaz naturel enregistre une baisse de 9,09% en glissement annuel, au premier trimestre 2019

Lukoil voit des opportunités de développer des projets de GNL au Cameroun et au Congo

Nigeria : Muhammadu Buhari nomme un nouveau patron à la société publique du pétrole

Les sociétés publiques chinoises du pétrole auront le 4e plus gros CAPEX dans le secteur pétrolier africain entre 2019 et 2023

 
MINES

Burkina Faso : CIMBURKINA double sa capacité de production en s’offrant un deuxième broyeur

Afrique du Sud: Transnet assurera le transport des produits de United Manganese of Kalahari, grâce à un contrat de 585 millions $

Rwanda : la première raffinerie d’or du pays ouvre ses portes avec une capacité de 6 tonnes par mois

L'Afrique du Sud veut accroître sa part de marché dans le secteur minier de la RDC

 
TELECOM

L’identification, socle des nations numériques

Globalstar va fournir des services de téléphonie mobile par satellite et terrestre dans cinq pays d’Afrique

Kenya : Joe Mucheru, le secrétaire de cabinet aux TIC, se met le parlement à dos à cause de la privatisation de Telkom

Le Bénin confie à l’A4AI, l’étude sur l’amélioration de l’accès aux communications électroniques et de la poste dans le pays

 
FORMATION

Environnement & Développement Durable ouvre les inscriptions à sa session de formation en ligne sur les Objectifs de développement durable

Future Female et Facebook organisent une série de formations gratuites pour entreprendre sur les réseaux sociaux

L’École de Design de Nantes Atlantique va ouvrir au Bénin un campus spécialisé en design numérique, ouvert à toute l’Afrique

La coopération franco-allemande lance un appel à candidatures pour la formation de Jeunes Entrepreneurs ouest africains

 
COMM

Afrique subsaharienne : Infront Media obtient les droits de diffusion des compétitions du Comité international olympique jusqu’en 2024

Les Marocains de RAPP désignés agence de communication africaine de l’année à l’African Cristal media & advertising summit

Prix africains du Fact-Cheking : Africa Check attend les candidatures jusqu’au 30 juin

La part du digital dans les revenus de l’industrie des médias et du divertissement ne cesse d’augmenter (PwC)

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance