ENTETE PUB ECOFIN Gestion

Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Entre mai 2017 et mai 2018, le Gabon a surclassé le Cameroun sur le marché des titres de la BEAC, en devenant le plus gros emprunteur

  • Date de création: 13 septembre 2018 14:26

(Agence Ecofin) - Sur la période allant de mai 2017 à mai 2018, le Cameroun a perdu son statut de principal animateur du marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), au profit du Gabon, révèle cette Banque centrale des pays de la CEMAC (Cameroun, Congo, Gabon, RCA, Tchad, Guinée équatoriale) dans un rapport sur sa politique monétaire.

«Dans le compartiment des Bons du Trésor assimilables (BTA), le Trésor public du Gabon a été le plus actif sur la période, avec 39,9% du volume total émis, soit 455,6 milliards de francs Cfa. Le Trésor public du Cameroun occupe la deuxième position, avec 214,2 milliards de francs Cfa levés, contre 161,3 milliards de francs Cfa sur la période précédente (31 mai 2016-31 mai 2017).

Cette mutation intervenue dans l’animation du marché de la BEAC peut s’expliquer par la forte dépendance de l’économie gabonaise au pétrole brut, en dépit des efforts de diversification visibles depuis quelques années.

En effet, face à la chute des cours mondiaux de l’or noir, dont les recettes représentent plus de 50% des recettes publiques, le pays d’Ali Bongo n’avait pas d’autre choix que de recourir à l’endettement, pour pallier les tensions de trésorerie et réduire son déficit budgétaire. Contrairement au Cameroun, dont l’économie est la plus diversifiée de la zone Cemac, les recettes pétrolières ne représentant qu’environ 25% des recettes publiques.

De plus, le pays se fait régulièrement taper sur les doigts par le Fonds monétaire international (FMI), qui recommande fortement à la locomotive économique de la zone CEMAC de se détourner de l’endettement à taux non concessionnel (comme celui sur le marché des titres de la BEAC), au profit de l’endettement à taux concessionnel des grandes institutions financières internationales.

Pour rappel, au cours de la période sous-revue, les émissions des titres publics sur le marché de la BEAC ont permis aux Etats de cette communauté de mobiliser 1142,7 milliards de francs Cfa par émission des BTA (titres de court terme), contre seulement 73,8 milliards de francs Cfa au moyen des émissions d’obligations du Trésor assimilables (OTA), qui sont des titres de créance de long terme (maturité de plus d’un an).

En pourvoyant ainsi des financements globaux de 1216,5 milliards de francs Cfa aux six Etats de la CEMAC, sur une période d’un an, le marché des titres publics de la BEAC, timidement lancé en 2011, est devenu un important outil de financement pour les pays de cet espace communautaire.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

12-09-2018 - Nouvel appel d’offres de la Beac, pour injecter 265 milliards FCFA dans les banques de la Cemac

10-09-2018 - Les six Etats de la Cemac ont levé 1 216,6 milliards FCFA par émissions de titres publics sur le marché de la Beac, entre mai 2017 et mai 2018


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

La société de paiement londonienne VertoFX lève 2,1 millions $ pour renforcer ses activités en Afrique

Ouganda : le fournisseur de glaces industrielles Ice Industries reçoit un investissement du gestionnaire de fonds XSML

La société technologique nigériane Interswitch aurait relancé son projet de double introduction sur les bourses de Londres et de Lagos

La valorisation d'Acacia Mining franchit le milliard de dollars US, suite à la 2e offre de rachat de Barrick Gold

 
AGRO

Guinée : la SFI débloque 25 millions $ en faveur du fabricant de farine Sonoco

Blé : Grains Overseas risque d’être insuffisante pour contrer l’influence russe en Afrique du Nord

L’Afrique du Sud pourrait exporter 1 million de tonnes de maïs en 2019/2020

Le Niger se fixe un objectif d’autosuffisance en riz d’ici 2023

 
ELECTRICITE

Tanzanie : CrossBoundary Energy Access et PowerGen s’allient pour implanter 60 mini-réseaux

Nigeria : le gouvernement fédéral renégocie ses accords d’exportation d’électricité avec le Bénin et le Niger

Afrique du Sud : 4,2 milliards $ supplémentaires alloués par le gouvernement à Eskom

Mozambique : des consultants recherchés pour la mise en place de 60 MW

 
HYDROCARBURES

Libye : la NOC déclare la force majeure sur les exportations de pétrole du port d’Az Zawiyah

Egypte : ExxonMobil envisage de faire du port de Damiette un important centre logistique régional

Mozambique : Eni lance les travaux d’installation de la coque de son navire de liquéfaction de gaz naturel

Eni va former plus de 800 Mozambicains pour la phase opérationnelle de son projet de GNL dans le pays

 
MINES

Le canadien Nexus Gold s’intéresse au secteur minier gabonais

Botswana : Resource Capital Fund investit 70 millions $ dans le projet Khoemacau

Les mineurs australiens s’inquiètent de l’activité terroriste en Afrique de l’Ouest

Botswana : le deuxième plus gros diamant non taillé de l’histoire s’appelle Sewelô

 
TELECOM

Sénégal : le ministre des Télécoms annonce l'installation prochaine de « maisons du numérique » dans chaque département

RD Congo : Africell innove en lançant la carte SIM virtuelle

L’Egypte veut accentuer sa coopération TIC avec la France dans l’IA et l’entrepreneuriat innovant

Le marché télécoms d’Afrique subsaharienne s’est enrichi de 20 millions de nouveaux abonnés en 2018 et a généré plus de 144 milliards $

 
FORMATION

Les institutions africaines doivent prendre en compte le développement des emplois à distance dans les formations (BAD)

Le gouvernement du Maroc offre 120 bourses d’études aux jeunes Ivoiriens au titre de l’année académique 2019-2020

Les pays anglophones ont capté 80% des investissements privés dans le secteur de l'éducation en Afrique entre 2012 et 2019

Algérie : Petrofac inaugure un centre de formations aux métiers de l’ingénierie pétrolière

 
COMM

Zimbabwe : MultiChoice autorisé à recevoir les souscriptions à ses bouquets en devises étrangères

La Gambie va passer à la télévision numérique en 2020

Liberté de la presse : le Tanzanien Maxence Melo Mubyazi récompensé par le Comité pour la protection des journalistes

Tchad : les réseaux sociaux sont de nouveau accessibles

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance