Angola: la banque centrale table sur une réduction du déficit budgétaire à moins de 1%, d'ici à la fin de l'année

Angola: la banque centrale table sur une réduction du déficit budgétaire à moins de 1%, d'ici à la fin de l'année

(Agence Ecofin) - L’Angola pourrait réduire son déficit budgétaire à 1%, d’ici à la fin de l’année, a indiqué ce lundi José de Lima Massano (photo), gouverneur de la banque centrale du pays.

Selon les propos du responsable, relayés par Reuters, cette performance qui représente une baisse par rapport aux 7% de déficit budgétaire, enregistrés à la fin 2017, devrait être stimulée par le plan de stabilisation macroéconomique mis en place par le président Joao Lourenço, depuis son arrivée au pouvoir.

Marqué, entre autres, par une dépréciation de 46% de la monnaie locale (kwanza), ce plan de rééquilibrage monétaire a permis de réduire l’écart entre le taux de change du kwanza sur les marchés formels et informels à 20%, contre 150% au début de l’année.

Alors que le fardeau de la dette est de plus en plus important (64% du PIB en 2017), le responsable a indiqué que l’Etat envisageait néanmoins de recourir aux marchés obligataires, afin de financer ses projets de développement, dans un contexte de diminution des réserves en dollars du pays.

Pour rappel, en août dernier, le pays avait annoncé avoir entamé des négociations avec le FMI, afin de bénéficier d’un programme de financement de 4,5 milliards $ visant à soutenir son programme de stabilisation macroéconomique, couvrant la période 2018-2022.

Notons que pour cette année, le Fonds table sur une croissance économique négative pour le pays à -0,1% et à 3,1% en 2019.

Moutiou Adjibi Nourou       


Ecofin Gestion Publique