Kenya: le spectre de la dette plane toujours sur la négociation d'un nouvel accord de financement avec le FMI

Kenya: le spectre de la dette plane toujours sur la négociation d'un nouvel accord de financement avec le FMI

(Agence Ecofin) - Le Kenya a entamé de nouvelles discussions avec le FMI pour l’obtention d’un nouvel accord de prêt. C’est ce qu’a annoncé mardi, Jan Mikkelsen (photo), le représentant du FMI au Kenya.

Les nouvelles négociations interviennent après que le pays est-africain a décidé en septembre, de ne pas reconduire un accord de prêt de 989,8 millions $ conclu avec l’institution. En cause, certains désaccords notamment sur l’abrogation d’une loi plafonnant les intérêts des prêts commerciaux.

Cependant, c’est bien la question de la dette kényane qui pourrait également monopoliser une bonne partie des débats sur le nouvel accord que souhaite obtenir le pays. En décembre dernier en effet, la dette du pays se chiffrait à 50 milliards $ et était prévue pour atteindre 60 milliards $ d’ici 2020.

Cette hausse de la dette kényane qui frôle déjà les 56% du PIB contre 44% en 2013, avait inquiété le FMI. Celui-ci a d’ailleurs augmenté le risque de surendettement du pays de faible à modéré. Cependant, ces avertissements n’ont pas ralenti la politique d’endettement de l’Etat kényan. En janvier dernier, le gouvernement annonçait l’émission d’un nouvel eurobond de 2,5 milliards $ pour financer le déficit budgétaire de l’exercice fiscal 2018-2019.

Pour l’instant, aucun détail n’a encore été révélé sur les conditions de conclusion du nouvel accord.

Moutiou Adjibi Nourou  


Ecofin Gestion Publique