Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Biogaran, le premier laboratoire générique français, poursuit son développement en Afrique avec le lancement de ses activités au Gabon

Biogaran, le premier laboratoire générique français, poursuit son développement en Afrique avec le lancement de ses activités au Gabon
  • Date de création: 22 novembre 2019 13:17

(BIOGARAN) - Le laboratoire pharmaceutique Biogaran, un des pionniers des médicaments génériques en France, a annoncé le lancement de ses activités au Gabon. En effet, Biogaran commercialise 32 médicaments provenant de sa gamme de près de 900 références. À cette occasion, une conférence d’ouverture s’est tenue ce jeudi 21 novembre à l’hôtel Méridien Ré-Ndama, en présence du Ministre de la santé, Max Limoukou, de l’Ambassadeur de France au Gabon, Philippe Autié, de la Directrice Générale Adjointe de la CNAMGS, Audrey Chambrier et du Directeur Général, Pharmacien Responsable et Directeur des Affaires Internationales de Biogaran, Emmanuel Le Doeuff.

Biogaran, filiale du groupe Servier spécialisée dans les génériques, entend contribuer à la démocratisation des médicaments de qualité au Gabon et en Afrique centrale. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime à 100 000 le nombre de décès chaque année en Afrique lié à la consommation de faux médicaments. Dans ce contexte, la lutte contre la contrefaçon de produits pharmaceutiques est un engagement fort pris par Biogaran qui propose des médicaments bio-équivalents aux médicaments d’origine disposant d’un packaging inviolable pour une traçabilité et une sécurité d’emploi garanties.

Les médicaments Biogaran couvrent un large éventail de pathologies de plus en plus présentes sur le continent africain telles que l’hypertension et le diabète, dont le Gabon est le 3e pays le plus affecté de la sous-région d’après la Fédération Internationale du Diabète (FID)[1]. Le laboratoire a également pour objectif de commercialiser 10 nouveaux médicaments chaque année répondant à des besoins de santé publique dans le pays.

Emmanuel Le Doeuff, Directeur Général, Pharmacien Responsable et Directeur des Affaires Internationales de Biogaran a déclaré : « Le système de santé gabonais est idéal pour y développer nos activités notamment à travers ses avancées en matière de couverture maladie. Au-delà de la qualité de nos médicaments, nous avons également pour ambition de nous engager dans l’accompagnement des patients et des professionnels de santé. »

Max Limoukou, Ministre de la Santé, a précisé à ce sujet : « Le laboratoire Biogaran se présente à nous aujourd’hui comme l’alternative pour la mise à disposition des médicaments génériques répondant aux normes européennes les plus exigeantes. Nous comptons sur votre professionnalisme pour satisfaire notre demande et pour entrevoir la fin des difficultés en matière d’approvisionnement des produits pharmaceutiques dans nos structures sanitaires. Nous sommes disposés à étudier avec vous toutes les possibilités requises pour envisager un partenariat public-privé dans l’intérêt et le bien-être de nos populations. »

En outre, le laboratoire accompagnera les patients et les professionnels de santé dans l’utilisation de leurs médicaments par le biais d’un système de permanence avec un pharmacien qui permettra de recueillir tous les cas de pharmacovigilance et d’information médicale.

Après l’acquisition du laboratoire Swipha au Nigeria en 2017 et la commercialisation de ses médicaments en Côte d’Ivoire, en République du Congo et aujourd’hui au Gabon, Biogaran déploiera ses activités au Sénégal, au Mali et en Guinée-Conakry pour le début de l’année 2020.

[1]https://diabetesatlas.org/IDF_Diabetes_Atlas_8e_interactive_FR/

À propos de Biogaran

Biogaran est un laboratoire pharmaceutique français spécialisé dans les génériques, filiale de Servier et dont le siège se trouve à Colombes (France). Fondé en 1996, il est aujourd’hui numéro un français des génériques. Sur l’exercice 2018, Biogaran a réalisé un chiffre d’affaires brut de 1,252 milliards d’euros avec 290 millions d’unités vendues. À l’international, le groupe est notamment présent au Brésil à travers la société Pharlab. Avec le rachat au Nigeria de Swipha en 2017, laboratoire de médicaments génériques destiné au marché domestique, il réalise sa première implantation en Afrique. Plus d’informations : www.biogaran.fr

À propos de Servier

Servier est un laboratoire pharmaceutique international gouverné par une Fondation, et son siège se trouve en France à Suresnes. S’appuyant sur une solide implantation internationale dans 149 pays et sur un chiffre d’affaires de 4,2 milliards d’euros en 2018, Servier emploie 22 000 personnes dans le monde. Totalement indépendant, le Groupe réinvestit 25 % de son chiffre d’affaires (hors activité générique) en Recherche et Développement et utilise tous ses bénéfices au profit de son développement. La croissance du Groupe repose sur la recherche constante d’innovation dans cinq domaines d’excellence : les maladies cardiovasculaires, immuno-inflammatoires et neurodégénératives, les cancers et le diabète, ainsi que sur une activité dans les médicaments génériques de qualité. Servier propose également des solutions de e-santé en complément des médicaments. Plus d’information : www.servier.com

8669 bio


 
GESTION PUBLIQUE

Niger : selon Mohamed Bazoum, l'Unité Régionale de Fusion de Renseignements a permis de nombreuses victoires contre Boko Haram

Algérie : plus de 370 000 employés en contrats de pré-emploi seront intégrés au sein des administrations publiques (gouvernement)

Le Togo poursuit son programme de décentralisation en dotant chaque commune d’une trésorerie

Climat : les pays développés doivent accroître leur appui financier aux plus pauvres, selon Peter Mutharika

 
AGRO

Gabon : l’activité forestière paralysée par le mauvais état des routes en saison des pluies

Céréales : la production mondiale atteindra 2,7 milliards de tonnes en 2019, un record (FAO)

Pourquoi s’intéresser davantage à la digitalisation des paiements et des mécanismes dans les chaînes de valeurs agricoles ?

Côte d’Ivoire : la récolte cacaoyère principale 2019/2020 pourrait chuter de 5 % en raison des maladies

 
ELECTRICITE

Cameroun : la centrale de Mékin (15 MW) construite par la Chine, est à l’arrêt après une mise sous tension tardive, en avril 2019

Togo : la centrale thermique Kékéli Efficient Power sera opérationnelle dès fin 2020

CIPREL remporte le prix du « Best Energy Project » lors de l’Édition 2019 d’AIFA

Congo Brazzaville : l’E2C lance une opération antifraude pour réduire ses pertes non techniques

 
HYDROCARBURES

Ouganda : les députés demandent une augmentation du financement de la société publique du pétrole

Nigéria : une explosion de pipeline fait sept morts

Guinée : l’AFC signe un accord avec Brahms pour cofinancer la construction de la raffinerie pétrolière de Kamsar

Algérie : Sonatrach va exercer son droit de préemption sur la transaction conclue entre Anadarko et Total

 
MINES

Zambie : Arc Minerals acquiert une participation majoritaire de la coentreprise Zaco Limited

Le Togo va se doter d’une politique de réinstallation des populations affectées par les exploitations minières

Afrique du Sud : Implats et ses partenaires valident l’étude de faisabilité du projet Waterberg

La SMB remporte le prix du « Meilleur projet minier » lors de l’édition 2019 d’AIFA

 
TELECOM

Ghana : MTN sanctionné pour violation des directives du régulateur télécoms

Namibie : MTN Business en bonne voie pour lancer un réseau mobile dans le pays

Madagascar : lancement du paiement via Airtel Money, des kits solaires Pay as you Go de Baobab+

Algérie : le câble sous-marin de fibre optique Orval est opérationnel

 
TRANSPORT

En RDC, ICTSI investit 100 millions USD pour doubler sa capacité en conteneurs sur le port de Matadi

Mali : Bamako sera bientôt dotée d’un système de Métrobus avec l’aide de la Turquie

Abidjan : l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise de 25 milliards FCFA, sera inauguré le 16 décembre

South African Airways : pour éviter la faillite, le gouvernement actionne un plan de sauvetage d’urgence de 248 millions d’euros

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : le gouvernement annonce le lancement des travaux de l’université de Bondoukou pour un coût de 113 millions $

Au Rwanda, le gouvernement envisage d’intégrer les cours de codage dans les programmes scolaires

L’entraineur français Claude Leroy veut lancer une académie de football féminin à Lomé, destinée aux pays d’Afrique francophone

L’Institut africain des sciences mathématiques offre des bourses aux Africains pour intégrer ses campus du Sénégal, du Rwanda et du Cameroun

 
COMM

Niger : 185 millions de FCFA de subvention à la presse privée en 2018

Bénin : le régulateur des médias annonce son budget pour l’année 2020

Côte d’Ivoire : un jeune ivoirien transforme en emojis des mimiques et expressions locales

Droits TV : la camerounaise CRTV reconnaît finalement une dette de 96 millions FCFA envers l’Union africaine de radiodiffusion

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique