Ecofin Finance

Au Cameroun, Kiro'o Games veut lever jusqu'à 1 million $ pour passer à sa prochaine phase de progression

Au Cameroun, Kiro'o Games veut lever jusqu'à 1 million $ pour passer à sa prochaine phase de progression

(Agence Ecofin) - Kiro'o Games, une entreprise fondée par le jeune promoteur camerounais Olivier Guillaume Madiba et qui est spécialisé dans le développement du jeu mobile, serait en train de préparer une nouvelle levée de fonds de 1 million $, avec un premier closing espéré à 300 000 $, a-t-on appris d’une source proche du processus.

« Les détails sur l'opération ne sont pas encore disponibles, mais effectivement l’opération est confirmée et sera lancé dans un bref délai, et une campagne à cet effet a même déjà débuté avec certains investisseurs et porte des fruits », a confié à l'Agence Ecofin, un des responsables de l'entreprise qui est basée dans la capitale camerounaise de Yaoundé.

Cette nouvelle levée de fonds, après les 250 000 $ mobilisés pour le lancement, servira à positionner l'entreprise et son projet dans sa prochaine phase de développement. L'opération prendra la forme, non plus d'un crowdfunding, mais plutôt d'une ouverture de capital. Une option qui permettra à des investisseurs en quête d'opportunités de croissance rapide et de sorties rentables de pouvoir se positionner.

« Nous avons une large vision de notre projet, qui n'est pas seulement celui de créer un jeu vidéo qui rappellerait des histoires et anecdotes africaines. Il est clair que nous préférerions voir des gens se divertir avec nos produits plutôt que ceux des autres. Mais au delà, nous voulons créer un écosystème et le studio de production n'est qu'un point de départ », a confié Madiba Olivier, il y a un an, lors d'une discussion publique avec des jeunes, sur l'auto-développement.

Kiro'o Games fait partie des faces visibles de entrepreneuriat camerounais dans le domaine de l'innovation technologique. Partie d'une idée d'étudiant qui n'en pouvait plus de se divertir avec les jeux des autres, son promoteur ambitionne désormais de suivre le business model qui a soutenu des groupes aujourd'hui devenus des géants, comme Amazon ou Facebook.

L'ambition affichée est de construire avec le plus grand nombre et offrir des opportunités de plus-values intéressantes au bout de quelques années. L'entreprise a indiqué, dans un rapport à ses investisseurs et dont Ecofin a eu copie, que son premier jeu, "Aurion", avait reçu un retour favorable de la communauté des joueurs, avec un volume cumulé de 100 000 téléchargements.

Idriss Linge


Ecofin Finance     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique