Les investisseurs marocains à la rescousse du secteur avicole ghanéen

(Agence Ecofin) - Au Ghana, les investisseurs avicoles marocains pourraient donner un nouveau souffle au secteur. C’est ce qu’a révélé le ministre ghanéen de l’Agriculture, Owusu Afriyie Akoto, au cours d’une rencontre entre les opérateurs du secteur avicole des deux pays.

En effet, le Ghana importe environ 135 millions de tonnes de volailles par an, mais la donne pourrait changer avec l’arrivée des investisseurs marocains.

Pour M. Owusu, les investissements marocains pourraient compléter le programme du Ghana visant à réduire les importations de volaille. « Le Maroc est désormais un exportateur de viande et de volaille. Nous avons encore des opérateurs dans le secteur avicole, mais à cause du problème de l'alimentation animale, ils ne sont toujours pas productifs. Notre engagement avec eux [les Marocains] nous donne l'occasion de nous ouvrir et de rester très compétitifs. », ajoute le responsable.

Commentant cette probable collaboration, Victor Oppong Agyei, président de Ghana Poultry Farmers Association, explique qu’actuellement, les aviculteurs ghanéens ne s’intéressent pas autant à la production de poulet de chair puisque le coût de revient n’est pas compétitif comparé aux poulets importés. Mais, ajoute le responsable, l’arrivée des Marocains offre une occasion de profiter de l’expertise du royaume chérifien en la matière.

Rappelons qu’au Maroc, le secteur avicole fait un chiffre d’affaires d’au moins 30 milliards de dirhams.


Ecofin Agro     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro