Madagascar : des mesures à court et moyen terme pour remettre le secteur électrique sur les rails

Madagascar : des mesures à court et moyen terme pour remettre le secteur électrique sur les rails

(Agence Ecofin) - A Madagascar, des mesures d’urgence seront prises pour lutter contre les vagues de délestages qui secouent actuellement le pays. Vonjy Andriamanga (photo), le ministre de l’Energie, qui a annoncé la nouvelle lors de la clôture de la Semaine de l’énergie, a affirmé que ces dispositions seront prises dans l’ensemble des 60 villes de la Grande Île. Entre autres mesures, l’augmentation des stocks de carburant et l’achat de groupes électrogènes dans les villes qui en ont besoin.

La JIRAMA, la compagnie électrique nationale ambitionne en outre, de réviser les contrats de rachat de la production électrique conclus avec les entités privées. L’ensemble des opérateurs, à une exception près, ont déjà donné leur accord de principe sur cette révision. Elle concerne principalement la composition des montants payés par la JIRAMA qui inclura d’ici peu, l’ensemble des coûts des opérateurs.

« Ceux-ci se chargent ainsi de l’entretien de leurs groupes et de l’achat des carburants servant à les faire fonctionner. La JIRAMA n’achète plus que la production électrique.», a affirmé le ministre. Jusqu’ici, l’entité prenait en charge les frais de location des groupes, l’achat des carburants en plus de la facturation de la production électrique.

Entre autres changements à venir, l’obligation faite aux institutions publiques de s’acquitter de leurs factures électriques. Ces derniers ont accumulé des arriérés s’élevant à 200 milliards d’ariarys (plus de 56 millions $), ce qui représente environ le cinquième des dettes de la compagnie publique.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     



Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité