L’Afrique subsaharienne devrait concentrer 86% de la population pauvre mondiale d’ici 2050 (Rapport)

L’Afrique subsaharienne devrait concentrer 86% de la population pauvre mondiale d’ici 2050 (Rapport)

(Agence Ecofin) - L’Afrique subsaharienne devrait concentrer 86% de la population pauvre mondiale d’ici 2050, a indiqué un rapport de la fondation Bill et Melinda Gates. Selon le document intitulé 2018 Goalkeepers Report, cette estimation serait fortement liée à la tendance de la courbe démographique du continent, où la population est prévue pour doubler d’ici la moitié du siècle. Les experts indiquent que si cette explosion démographique engendre une réduction de moitié du nombre de personnes démunies (par rapport à la population totale), le nombre de pauvres sur le continent africain devrait rester inchangé.

D’après les projections, le Nigeria et la République démocratique du Congo (RDC), devraient concentrer pas moins de 40% de cette population pauvre mondiale, d’ici 2050. Considérés comme des moteurs de la croissance démographique du continent, ces deux pays devraient concentrer un peu moins de la moitié de cette population extrêmement pauvre, en raison de « la violence, l’instabilité politique, l’inégalité homme femme, les changements climatiques extrêmes et d’autres crises profondes » qui les caractérisent. Pour d’autres pays du continent par contre, les perspectives sont plus positives, comme l’Ethiopie, qui « devrait avoir pratiquement éradiqué l’extrême pauvreté à l’horizon 2050 ».

Notons que pour éviter d’atteindre un tel niveau de pauvreté, l’institution préconise un investissement massif dans le capital humain, qui pourrait faire croître l’économie des pays de la région de près de 90% sur la même période.

Moutiou Adjibi Nourou


Ecofin Gestion Publique     


Player