Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le Kenya relève son seuil d’endettement : un exemple à suivre peut-être par les autres pays africains

Le Kenya relève son seuil d’endettement : un exemple à suivre peut-être par les autres pays africains
  • Date de création: 16 octobre 2019 10:36

(Agence Ecofin) - Le Parlement kényan a approuvé une proposition du gouvernement visant à définir le seuil d'endettement maximal en valeur absolue, et non plus en comparaison au produit intérieur brut comme c'est le cas jusqu'ici. La dette publique ne devait en effet pas excéder les 50% du PIB, un seuil recommandé par le Fonds monétaire international comme soutenable.

Mais le Kenya a depuis, dépassé ce niveau et sa dette se retrouve désormais à 59,9% du PIB, sans même parvenir à permettre de financer toutes les infrastructures dont son économie a besoin pour maintenir un rythme de croissance durable. Cette proposition fait débat, car le nouveau seuil d'endettement proposé, qui est de 9000 milliards de shillings kényans (86 milliards $), représente plus de 100% du PIB actuel, loin du seuil tolérable de 72% recommandé par le FMI.

Mais les arbitrages sont complexes pour l'équipe gouvernementale d'Uhuru Kenyata. Bien que perçu de l'extérieur comme une économie très dynamique, le leader de l'Afrique de l'Est connait un gros gap en infrastructures, notamment dans le domaine de l'énergie, de l'eau, des transports et de la santé. Nombreux sont des quartiers, dans la capitale Nairobi, qui souffrent de coupures d'eau et de lumière.

A la fin du budget 2017/2018 s'achevant le 30 juin 2018, près de 3,8 milliards $ de projets n'avaient pas été exécutés en raison de manque de financement. L'une des critiques faites à la nouvelle stratégie d'endettement est que le pays ne générera pas assez de revenus pour rembourser cette montagne de dettes. Mais le gouvernement y répond en disant que si justement on ne réalise pas les travaux d'infrastructures requis, le pays ne sera pas capable de générer plus de revenus.

La voie prise par le Kenya pourrait faire tache d'huile en Afrique. Selon des données publiées par l'Institute of International Finance en août 2019, une organisation basée à Washington aux USA, la dette mondiale atteignait les 248 000 milliards $. La part du groupe des pays émergents à l'exclusion de la Chine mais dans laquelle on retrouve l'Afrique ne représentait qu'une infime portion de cette dette.

Les dernières statistiques de la Banque mondiale sont plus précises. A fin 2018, le stock global de la dette en Afrique subsaharienne était de seulement 582,6 milliards $, soit 0,23% du stock global de la dette. Pourtant la région continue d'être celle pour laquelle on recommande un endettement prudent et où les taux d'intérêt demandés par les investisseurs obligataires sont les plus élevés.

Le Kenya semble vouloir rompre avec cette manière de voir les choses, même si ses responsables promettent d'être prudents et minutieux. Récemment, le gouvernement a annoncé son intention de mobiliser 4,1 milliards $ de plusieurs bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux. Avec une enveloppe globale de près de 1 milliard $, la Banque africaine de développement sera l'instance la plus sollicitée.

Idriss Linge


 
GESTION PUBLIQUE

La CCI de Paris réduit le montant des dommages réclamé par Santullo Sericom à l’Etat gabonais de 328 à 90 milliards de FCFA

Egypte: les revenus touristiques de l'année 2018-2019 ont atteint 12,5 milliards $, un record

Au Maroc, « Dar el Oumouma » veut offrir une maternité dans la sécurité et la dignité

La BEI appuie l’adhésion du Togo, du Niger et du Cameroun à l’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique

 
AGRO

L’Algérie plafonne ses importations de blé tendre à 4 millions de tonnes par an

L’Égypte veut doubler sa superficie plantée en soja en 2019/2020

Côte d’Ivoire : Cargill investira 7,7 millions $ dans ses programmes de production durable du cacao sur 3 ans

Huile de palme : la production mondiale devrait connaître une croissance modeste en 2020

 
ELECTRICITE

Togo : Eranove signe l’accord de financement de 65,4 milliards de FCFA avec la BOAD et Oragroup pour la centrale électrique de Kékéli

Zambie : la BAD et le Fonds vert pour le climat mettent à disposition 154 millions $ pour installer 100 MW d’énergie propre

La société allemande Sahay Solar Engineering envisage de monter une ferme solaire en Gambie

Les nouvelles recettes de Bamako pour remettre Energie du Mali (EDM) sur les rails

 
HYDROCARBURES

Ces dernières années, la Chine a investi plus de 75 milliards $ dans le secteur pétrolier de la région MENA

Le gouvernement nigérian achève les plans visant à lancer un nouveau cycle de licences pétrolières à la mi-2020

Nigéria : arrestation à Dubaï de l’ancien procureur général Mohammed Adoke dans le cadre de l’affaire OPL 245

Algérie : Sonatrach signe avec le groupe français Engie des accords de livraison de gaz naturel et de GNL

 
MINES

Guinée : l’État confie à Sycamore Mining le développement d’une ancienne mine d’or de Semafo

Namibie : Namdeb Holding cherche à obtenir des allégements fiscaux pour développer ses activités

Côte d’Ivoire : Endeavour augmente la capacité de l’usine CIL d’Ity

Ghana : le ministère approuve l’octroi d’un bail minier pour le projet Akrokeri-Homase

 
TELECOM

Mali : le personnel d’Orange en grève

L’Ethiopie veut attirer des investissements sud-coréens dans le secteur des TIC

Des entreprises françaises en mission de prospection dans les secteurs TIC d'Ouganda

L’Ouganda démarre la fabrication d’ordinateurs et de téléphones mobiles

 
TRANSPORT

La Guinée va se doter de 650 km de voies ferrées et d’un port en eau profonde dans le cadre d'un contrat d’exploitation minière

La réhabilitation de l’axe Bouaké-Ferké qui relie le centre et le nord de la Côte d’Ivoire se poursuit

La Tanzanie mobilise les financements pour la deuxième phase du projet SGR qui reliera Dar es Salaam au Rwanda, au Burundi et à la RDC

Le Mozambique inaugure l’autoroute rénovée de 287 km qui relie la ville portuaire de Beira au Zimbabwe

 
FORMATION

L’initiative du gouvernement américain, TechWomen propose une formation aux femmes des domaines scientifiques en Afrique

Au Maroc, 37% des chefs d’entreprises estiment que le système de formation professionnelle ne correspond pas à leur besoin en ressources humaines

La communauté en ligne d’entrepreneurs VC4A, lance un cours à distance destiné aux professionnels africains du secteur des affaires

Djibouti : le gouvernement annonce un plan stratégique national pour la formation professionnelle sur 10 ans

 
COMM

Discop Johannesburg 2019 : une première journée dédiée aux nouveaux contenus et à la monétisation

Match Cameroun-Rwanda : l’Union africaine de radiodiffusion dément les accusations de la CRTV

Prix Orange de l’entrepreneur social 2019 : une couveuse néonatale d’invention camerounaise remporte la palme

Cameroun : près de 400 journalistes francophones réunis à Yaoundé, dans le cadre des 48e assises de l’UPF

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique