Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Les 15 sources d’investissements directs étrangers en Afrique en 2016, selon Ernst & Young

  • Date de création: 15 mai 2017 19:12

(Agence Ecofin) - L'investissement de la région Asie-Pacifique en Afrique atteint un sommet historique en 2016, représentant plus d'un cinquième des projets d’investissements directs étrangers (IDE) et plus de la moitié de l'investissement en capital, révèle l’étude sur l’attractivité de l’Afrique, rendue publique en début de ce mois par le cabinet d’audit Ernst & Young. L’an dernier, la Chine et le Japon ont été en concurrence avec L'Europe occidentale et les Etats-Unis, pour le renforcement de leur influence sur le continent africain.

Avec 13,5% des projets d'IDE sur le continent, les Etats-Unis continuent d'être les premiers investisseurs en Afrique en nombre de projets. En 2016, les entreprises américaines ont financé 91 projets, en baisse de 5,2%, créant 11 430 emplois. L’Afrique du Sud (28 projets) suivie du Maroc (14 projets), de l’Egypte (13 projets) et du Kenya (11 projets) continue d'être la cible privilégiée des bailleurs de fonds américains. Par secteur, presque 25% de l'IDE des Etats-Unis ont été investis dans les Technologies, médias et télécommunications, en baisse de 11,5% par rapport à 2015.

Contrairement au Royaume-Uni qui a vu sa part de projets d'IDE diminuer de près de 47% en 2016, la France a progressé dans le classement, devenant le deuxième investisseur en matière de nombre de projets. L’hexagone a investi dans 81 projets en 2016, en hausse de 39,7% par rapport à 2015, avec une capitalisation évaluée à 2,1 milliards $ et 8 087 nouveaux emplois créés. Le Maroc reste la destination favorite des investissements français en attirant 27,2% des projets d’IDE, talonné par l’Afrique du Sud (12,4%), la Côte d’Ivoire (12,4%) et la Tunisie (8,6%).

L’étude souligne que le Brexit, intervenu à la fin de juin 2016, et l'incertitude qui en résulte, a semblé avoir eu un impact immédiat sur les investissements britanniques en Afrique.

En 2016, bien que la Chine n’occupe que la troisième position en matière de projets, le pays a battu tous les records. Les IDE en provenance de l’empire du Milieu ont augmenté de façon spectaculaire avec un sursaut net de 106%, à 66 projets. A ce rythme, la Chine devrait prendre la tête du classement cette année, vu la politique isolationniste du nouveau patron de la Maison-Blanche, Donald Trump, et son intérêt limité pour le continent africain. Les capitaux chinois ont suivi également une courbe exponentielle, en s’offrant une part totale évaluée à 38,4%, de l’ensemble des IDE pour s’établir à 36,1 milliards $. L’Egypte reste la cible privilégiée des capitaux chinois, en attirant près du quart des projets chinois.

En ce qui concerne les capitaux investis, les Emirats Arabes Unis arrivent en deuxième position, avec un total de 11 milliards $. Toutefois, en matière de nombre de projets, la fédération moyen-orientale ne figure qu’à la cinquième place du classement.

Les investissements intra-africains sont marqués par un tassement continu, caractérisé par une baisse du nombre de projets sortants, une baisse du nombre d’emplois générés et du capital investi. Après avoir atteint un sommet historique en 2013, les investissements dans les projets d'IDE intra-africains continuent de chuter, s’établissant à 15,5% en 2016, contre 18,9% en 2015. Ce recul est surtout dû au ralentissement de la croissance du PIB, enregistré dans les économies de l'Afrique subsaharienne, l’an dernier.

L'Afrique du Sud est le premier investisseur intra-africain, surclassant ainsi la dynamique économie kényane. Les projets d'IDE sortants du Kenya en 2016, passent de 36 à 14. Les investisseurs du Maroc sont également devenus plus importants en 2016, initiant 17 projets d’investissements intra-africains.

Classement des 15 sources d’IDE en Afrique en 2016

397 in

Fiacre E. Kakpo


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Afrique du Sud : le groupe d’investissement Reatile Group se renforce dans le capital de Juwi Renewable Energies

L’égyptien SODIC envisage d’acquérir 10 % de parts dans le capital de la société immobilière Heliopolis Housing

Le groupe Alliances a plongé sur la Bourse de Casablanca, malgré l'annonce d'une réduction significative de sa dette

Zambie : Chenguang Biotech rachète une société appartenant à Zambeef pour un montant de 10 millions $

 
AGRO

L’essor de l’assurance agricole en Afrique ne se fera pas sans subventions publiques (Pierre Ribeiro)

Zimbabwe : le gouvernement obtiendra 139 millions $ auprès des banques pour le secteur agricole

Tanzanie : les autorités anticipent une récolte de noix de cajou en hausse de 33 % en 2019/2020

Niger : à Tillabéri, plus de 3000 hectares de culture de riz sauvés de justesse des inondations

 
ELECTRICITE

Solaire : l’énergéticien Scatec Solar propose des mini-centrales pré-assemblées à ses clients industriels

Nigeria : le SEFA subventionne la création du NEAF, un fonds d’investissement pour les énergies vertes hors réseau

Zambie : la KfW alloue 46 millions $ pour la réhabilitation et l’extension à 15 MW du barrage de Chishimba

Energies renouvelables : l’AIE s’attend à une croissance de 12 % cette année

 
HYDROCARBURES

Mozambique : la société néerlandaise Smit Lamnalco va fournir des services maritimes sur Coral South FLNG

Sénégal/Mauritanie : nouvelle découverte de gaz naturel dans le complexe Grand Tortue

Au premier semestre, le Nigéria a perdu 1,35 milliard de dollars à cause du siphonnage de pétrole à partir des oléoducs

TGS démarre un programme de levées sismiques 3D en offshore ultra-profond dans les eaux sénégalaises

 
MINES

Zambie : First Quantum confirme l’intérêt de Jiangxi pour une participation dans ses actifs de cuivre

Sierra Leone : face à l’embargo sur ses exportations, SL Mining suspend sa production de fer à Marampa

Giyani Metals quitte l’Afrique du Sud pour se concentrer sur ses projets botswanais

Zimbabwe : Prospect Resources fait son entrée sur la bourse de Francfort

 
TELECOM

Le Zimbabwe introduit la biométrie dans la fonction publique pour combattre les fonctionnaires « fantômes »

Congo : Azur retourne à la conquête du marché télécoms local avec de nouveaux projets

Amr Talaat est à Paris pour renforcer la coopération TIC entre l’Egypte et la France

Le Kenya mise sur l’innovation technologique pour atteindre ses objectifs de développement durable

 
FORMATION

La Fondation Obama offre des bourses pour se former pendant 1 an à l’Université de Columbia

Le gouvernement américain finance une formation en développement communautaire à l'intention des Africains

Côte d’Ivoire : la Foire de l’enseignement supérieur américain se tiendra le 21 septembre 2019

La société de formation d’ingénieurs codeurs, Andela, met fin à ses programmes au Nigeria, au Kenya et en Ouganda

 
COMM

TNT en Afrique : le Bénin et le Burkina Faso dans les starting-blocks

Afrique : Canal + a gagné 233 000 abonnés au premier semestre 2019

Burkina Faso : les télévisions privées devront payer 75 millions FCFA par an pour la TNT

Le Rwandais Arthur Asiimwe plaide pour l’accélération de la migration numérique de la radiodiffusion en Afrique

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance