Gambie : installation de la commission d’enquête sur les violations des droits humains sous Yahya Jammeh  

(Agence Ecofin) - En Gambie, les autorités ont officiellement mis en place, le lundi 15 octobre, une commission vérité, réconciliation et réparation, pour faire la lumière sur les violations des droits de l’homme ayant eu lieu sous les années de dictature de l’ex-président Yahya Jammeh (photo).

Instituée par une loi adoptée en décembre 2017, la Truth, Reconciliation and Reparations Commission (TRRC) devrait mettre en place des audiences publiques où victimes et bourreaux pourront être entendus.

Comptant 11 membres issus des différentes communautés ethniques et religieuses du pays qui ont prêté serment, cette semaine, devant le garde des Sceaux du pays, la commission est dirigée par Lamin Sise, un ancien diplomate auprès de l’ONU. Elle compte également quatre femmes, dont la vice-présidente Adelaïde Sosseh.

Pour rappel, l’ancien président Yahya Jammeh avait dû céder le pouvoir en janvier 2017 après un bras de fer politique de six semaines l’ayant opposé au président élu Adama Barrow. Depuis son exil, plusieurs associations réclament sa poursuite devant la justice, pour des crimes et des violations de droits humains ayant eu lieu sous ses 22 ans de règne sans partage.

Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits