Afrique du Sud : l’augmentation de tarif proposée par l’Eskom menace 150 000 emplois dans le secteur minier

Afrique du Sud : l’augmentation de tarif proposée par l’Eskom menace 150 000 emplois dans le secteur minier

(Agence Ecofin) - En Afrique du Sud, l’augmentation de 15% du tarif électrique sur trois ans prévue par l’Eskom, la compagnie électrique nationale, portera un coup au secteur minier du pays. C’est ce qu’ont affirmé les entreprises intervenant dans le secteur, dans le cadre d’une conférence sectorielle.

« Une augmentation du prix de l’électricité n’est pas une solution en soi. L’Eskom doit être restructurée et l’Etat doit intervenir dans ce sens.», a affirmé Henk Langenhoven, l’économiste en chef du regroupement des entreprises minières intervenant dans le pays.

Après l’augmentation du tarif électrique en 2006 et la crise énergétique en 2008, l’Eskom a sensiblement diminué la fourniture électrique des mines du pays tandis que le prix d’acquisition de l’énergie a augmenté de 523% sur la période pour cette catégorie de consommateur, selon les miniers. Ces contingences ont conduit à la réduction d’environ 15 000 emplois.

La nouvelle hausse de 15% du tarif qui se profile, conduira selon les miniers, à une hausse cumulative de 75% d’ici à 2021, ce qui endommagerait sérieusement l’industrie qui se trouve déjà dans une position délicate.

Cela conduirait, selon les entreprises minières, à une baisse de la production du secteur ainsi qu’à la perte de 150 000 emplois.

La réduction de la consommation des mines entretiendra le cercle vicieux des problèmes de l’Eskom puisque ces dernières consomment près du tiers de l’énergie distribuée dans le pays.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     



Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité