Ecofin Hydrocarbures
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Hydro

Le marché noir du pétrole a une valeur annuelle de 133 milliards de dollars (Rapport)

  • Date de création: 12 octobre 2018 19:51

(Agence Ecofin) - Chaque année, la valeur des échanges au noir des produits pétroliers s’élève en moyenne à 133 milliards de dollars. C’est ce qu’indique le rapport « Les marchés noirs les plus dangereux du monde », produit et publié cette semaine par l’Université de Yale.

Le marché qui est alimenté, entre autres, par le siphonnage du brut à partir des pipelines ou encore le détournement de navires de transport du combustible est l’une des plus importantes sources de financement de dangereux acteurs comme l'Etat islamique, les cartels de la drogue au Mexique, la mafia italienne, les groupes criminels d'Europe de l'Est, les milices libyennes, les rebelles nigérians, etc. Cela constitue une préoccupation majeure de sécurité dans le monde.

Le rapport indique que les cinq pays d'où le trafic tire son essence sont le Nigeria, le Mexique, l'Irak, la Russie et l'Indonésie. Ces pays sont tous des producteurs d’huile.

Le Nigeria, à lui seul, perd 1,5 milliard de dollars par mois en raison des attaques perpétrées sur les pipelines pour extraire le brut dans le Delta du Niger. Cette perte couvre également le raffinage illégal et d'autres projets complexes.

En Asie du Sud-Est, environ 3% du carburant consommé provient du marché noir, dont la valeur est estimée à 10 milliards de dollars par an.

Au Mexique, les cartels blanchissent les revenus de la drogue par le biais du commerce de pétrole. Ceux-ci détiendraient des participations importantes dans l’aval pétrolier.

Récemment, un rapport de la police italienne a montré que 9% de l’essence vendue dans les stations-service est issue du trafic d’huile opéré en Libye.

L'Union européenne est un excellent exemple de la manière dont les disparités des prix du carburant au sein de ses propres Etats membres tendent à encourager le commerce illégal en créant des routes contre-intuitives, indique le document.

La baisse des prix du pétrole en Europe de l'Est a créé des routes maritimes de contrebande vers le Royaume-Uni et l'Irlande.

L'Irlande estime qu'elle perd jusqu'à 200 millions de dollars par an, à cause de la fraude sur le carburant, alors que jusqu'à 20% du carburant vendu dans les stations-service régulières en Grèce est illégal.

Comme pour la plupart des produits de base, le volume de la contrebande de pétrole est principalement lié aux fluctuations des prix. Avec l'augmentation des prix du pétrole, les analystes s’attendent à une recrudescence des attaques sur les oléoducs au Nigeria et à davantage de détournement de tankers.  

Olivier de Souza


Ecofin Hydrocarbures     




 
GESTION PUBLIQUE

Le Kenya va porter son taux d’imposition des plus-values de 5 à 12,5%

Egypte: décès de l'ancien président Mohamed Morsi, en plein procès

Côte d'Ivoire: le FMI salue les efforts du gouvernement et annonce le décaissement de 133,9 millions $ au titre de la FEC

Afrique australe : l’Allemagne octroi 10 millions € pour des recherches sur le changement climatique

 
FINANCE

Kenya : désaccord entre le gouvernement et le parlement au sujet de la limitation des taux sur les prêts bancaires

Côte d’Ivoire : MDE Business School renforce les capacités de 14 dirigeants d’entreprises en gestion financière

Maroc : la marge d'intérêt a repris des couleurs dans les performances du secteur bancaire au premier trimestre

Egypte : le groupe hospitalier Cleopatra S.A.E va acquérir des parts dans le capital d’un centre hospitalier concurrent

 
AGRO

Kenya : le gouvernement veut lever 245 millions $ pour stimuler la transformation agricole

Bayer investira 5,6 milliards $ dans la recherche sur les herbicides sur 10 ans

Nigeria : le gouvernement veut injecter 500 millions $ dans l’huile de palme d’ici 2027

Côte d'Ivoire: KFC lance ses ventes en ligne sur la plateforme Jumia Food

 
ELECTRICITE

Nigeria : Green Energy obtient une licence pour construire une centrale à gaz de 40 MW à Otakikpo

Tunisie : 131 millions $ mobilisés auprès de l’AFD pour la modernisation du réseau électrique national

Malawi : Quantel implantera une centrale solaire de 50 MW à Bwengu

Seychelles : les entreprises présélectionnées pour la 1re centrale solaire flottante soumettent leurs offres en septembre

 
MINES

RDC : la mine Kakula en bonne voie pour entrer en production en 2021

Burkina Faso : les opérations reprennent à Youga

300 nouveaux sites miniers découverts au Cameroun, ces 5 dernières années

Congo : Kore Potash veut lever 13 millions $ pour son projet Kola

 
TELECOM

Nat Friedman, futur PDG de l'hébergeur de logiciels GitHub, en mission d’enquête au Nigeria

Maroc: Inwi annonce sa solution de paiement mobile d’ici septembre

RD Congo : Vodacom, accusée de corruption, a perdu sa licence 2G

Madagascar : Airtel propose de nouveaux tarifs de communication avec le lancement « Airtel M’Lay »

 
FORMATION

L’École Supérieure de la Francophonie pour l'Administration et le Management vient de lancer son concours d'admission pour la promotion 2019-2020

Des bourses de doctorat pour les étudiants africains dans les TIC, l’agroalimentaire, l’énergie, les mines et le climat

University of People : une opportunité d’obtention d’un Master en Administration des Affaires à coût réduit

Des bourses du gouvernement indien accessibles à des professionnels africains

 
COMM

Afrique : selon l’étude « Brand Africa 100 », Nike est la marque la plus appréciée sur le continent en 2018

Nigeria : en attendant le règlement définitif de leur litige avec le régulateur Raypower FM et Africa Independent Television peuvent émettre

Algérie : « TSA » le principal site d’information francophone du pays est inaccessible depuis le territoire national

Opinion & Public, une nouvelle offre « innovante et qualitative » des métiers de relations publiques pour l’Afrique

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures