Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Agro

Le Salon International du Coton et du Textile tiendra sa première édition du 27 au 29 septembre 2018, à Koudougou

  • Date de création: 19 septembre 2018 22:11

(SICOT) - Le Comité national d’organisation se joint au Commissaire général du Salon afin vous dévoiler la programmation de la 1ère édition du Salon International du Coton et du Textile qui se déroulera 27 au 29 septembre 2018, à Koudougou sous le thème : « La transformation intégrée du coton, facteur de création d’emplois et de richesses ».

Pour stimuler davantage la transformation du coton en terre africaine, le Burkina Faso, sous l’impulsion de SEM Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, lance le plus grand événement dédié à la filière coton conventionnel et biologique sur le continent.

Le SICOT va rassembler des personnalités du monde des affaires notamment des industriels et des financiers, des représentants des pays producteurs de coton, des partenaires techniques et financiers qui accompagnent le secteur cotonnier dans son développement.

Le SICOT va aussi accueillir des acteurs de la transformation du coton qui contribuent à la filière textile et habillement dans les économies nationales en Afrique, comme le styliste burkinabè François 1er (photo), créateur engagé qui défend le coton biologique et le Made in Africa. Nous notons aussi comme créateur de mode invitée, Awa Meité (Bamako, Mali), réalisatrice, peintre, joaillière, styliste et designer. Elle met en valeur les matières, les pratiques locales dans ses productions artistiques. Heather Madison Chaplet exerçant à Bobo-Dioulasso est fabricante et créatrice de la marque vestimentaire Xoomba.et bien d’autres comme Norbert Kakpo du Bénin.

Le coton, moteur du développement économique

La filière cotonnière est la principale source de revenus de plusieurs dizaines de millions de personnes en Afrique, dont plus 15 millions uniquement dans l’UEMOA, et occupe près de 70% de la population active dans la sous-région. Il apporte des revenus aux agriculteurs pour financer l’achat de matériel scolaire pour les enfants, des traitements médicaux ainsi que de la nourriture et contribue ainsi à la sécurité alimentaire et à la lutte contre la pauvreté dans la région. De plus, les entreprises cotonnières en Afrique de l’Ouest maintiennent les infrastructures rurales, entre autres, et soutiennent donc indirectement le développement des cultures vivrières.  

Les cotonculteurs produisent un coton pluvial, peu consommateur d’eau et par conséquent sa culture est très peu polluante. Récolté à la main, le coton africain garde toute son authenticité et sa pureté. Sa fibre se situe dans la catégorie supérieure des fibres moyennes-longues.

Face à la demande croissante de coton biologique et équitable dans l’industrie textile (C&A, H&M, Cotonea, Décathlon, Nike, etc.), la filière cotonnière africaine s’est orientée vers ce marché, fortement dominé par cinq pays (l’Inde, la Chine, la Turquie, le Kirghizistan et les Etats-Unis) qui produisent plus de 90% du coton biologique.

Vendu sur les marchés internationaux (essentiellement en Turquie et en Inde), le coton africain est très peu transformé sur place (moins de 5%). Fort de ces constats, le défi prioritaire est le développement d’une filière coton-textile rentable en Afrique, de la production à la transformation.

Le SICOT, un carrefour d’échanges à ne pas manquer

Plateforme incontournable d’échanges, le salon réunira les professionnels de toute la chaine de valeur du coton autour des préoccupations et des opportunités de développement du secteur. Le SICOT mettra l’accent sur la valorisation des outils modernes de production, de transport, de transformation (filature, teinture, tissage, bonneterie), de financement et de commercialisation des produits.

Pendant 3 jours, le SICOT propose un programme riche consacré à la promotion du coton africain. A cette occasion, le thème central du SICOT « La transformation intégrée du coton, facteur de création d’emplois et de richesses » sera décliné lors de la conférence inaugurale et des tables rondes.  

Des rencontres individuelles d’affaires entre investisseurs et gouvernements permettront de développer les réseaux d’affaires.

SEM Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso (Très Haut Patron de l’événement) et M. Abdallah BOUREIMA, Président de la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Parrain), s’exprimeront lors de la cérémonie d’ouverture.

L’Allemagne, pays invite d’honneur

La République fédérale d’Allemagne, avec une superficie de 357 027 km² fonctionne sous un régime démocratique parlementaire. Avec à la tête de l’Etat Frank-Walter STEINMEIER et Angela MERKEL comme chef de gouvernement, le pays compte 82,5 millions d’habitants. L’indice de développement humain porte l’Allemagne au 6e rang mondial. Pays laïque, il compte plus de 9 millions d’étrangers.  

En excellentes relations diplomatiques et politiques avec le Burkina, l’Allemagne accompagne le pays depuis plus de cinquante ans dans divers domaines et principalement dans celui de l’agriculture. Plus de 650 milliards ont ainsi été injectés dans le pays.

Pays réputé pour être l'un des plus grands fournisseurs d'équipement de transformation à travers le monde, l’Allemagne œuvre aux côtés d’autres partenaires pour que voie le jour au Burkina,  une usine de transformation du coton allant du fil au vêtement en passant par le tissu.

Expositions

A moins de 20 jours de l’ouverture du Salon, les préparatifs vont bon train. Près de 80 entreprises exposeront leurs savoir-faire aux visiteurs, proposeront des démonstrations d’équipements. A titre d’exemples, nous citerons la société anglaise Wavteq, la société What you need du Burkina Faso,ou encore société B2M de la Tunisie et Cote d’Ivoire, etc.

Sponsors

Parmi les sponsors confirmés à ce jour, les leaders du secteur cotonnier ont massivement répondu à cet événement : UNPCB, CRS, USDA, SOFITEX, SOCOMA, Faso Coton, Textile Exchange, IFDC, Cotton House Africa, Ecos FIBL, mais aussi des organisations internationales, l’Organisation internationale de la Francophonie, l’UEMOA, la Coopération suisse, la GIZ et des opérateurs privés sans oublier les médias Commodafrica, Agence Ecofin, Financial Afrik et la presse nationale.

Comment participer à la 1ère édition du SICOT

La participation au Forum est gratuite et se fait uniquement sur invitation. Rendez-vous sur le site web www.sicot.bf pour s’enregistrer.

 21426 in Agro Franois 1er


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Nigeria : en 2018, les envois de fonds de la diaspora ont été 11 fois supérieurs aux IDE captés (PWC)

Zimbabwe-Russie: plusieurs accords de coopération conclus en prélude au sommet Afrique-Russie d'octobre prochain

Ethiopie: la Chine financera la construction d'un nouveau parc industriel de 300 millions $ à Adama

Le Kenya approuve l’émission des premières obligations vertes d’une valeur de 48 millions $

 
FINANCE

Les réserves de change du Nigeria menacées par la condamnation à payer une amende record de 9 milliards $

La BDEAC prend une participation dans le capital d’Afreximbank

Le britannique AgDevCo signalé dans le secteur agroalimentaire en Afrique de l’Ouest

Dépenses publiques : le Rwanda, le Cameroun et la Côte d'Ivoire sont plus à même de résister à des chocs extérieurs, selon Moody's

 
ELECTRICITE

Mozambique : un appel d’offres bientôt lancé pour l’électrification de 260 000 ménages

Niger : feu vert pour la ratification d’une convention de 10,5 milliards FCFA destinée au financement de la centrale hybride d’Agadez

Afrique du Sud : pas de précipitation, mais prudence et rationalité dans le déploiement du nucléaire

Egypte : deux centrales solaires d’une capacité combinée de 130 MW ont entamé leur exploitation commerciale à Benban

 
HYDROCARBURES

Le Ghana n’atteindra pas les objectifs qu’il s’est fixé dans sa politique du contenu local pour le secteur pétrolier

Soudan du Sud : le gouvernement annonce une nouvelle découverte de pétrole

Les Emirats arabes unis accusés d’importer illégalement du pétrole libyen

Nigeria : la NNPC dévoile les consortiums qui lui livreront les 14 milliards de litres d’essence pour satisfaire la demande

 
MINES

Burkina Faso : le principal actionnaire d’Avesoro Resources veut prendre le contrôle total de la société

Les exportations de phosphates de l’UEMOA sont en hausse de 18,6% en 2018

Mali : African Gold Group engage une firme pour l’étude de faisabilité de son projet aurifère Kobada

La Banque Mondiale proche d’investir 300 millions $ dans une mine de Kinross en Mauritanie

 
TELECOM

Algérie : Ooredoo sommé par l’ARPCE de s’expliquer sur la panne quasi générale de son réseau le 18 août 2019

Ouganda : UCC a lancé une consultation publique sur l’acquisition d’Eaton Towers par ATC

Afrique du Sud : comme Telkom, Vodacom songe également à mettre un terme à son réseau 2G

Algérie : GTH accepte de céder à VEON Ltd ses parts restantes dans Djezzy pour 585 millions $

 
FORMATION

Sénégal : le gouvernement vient d’ouvrir sa plateforme d’orientation académique pour l’année 2019

La Sierra Léone bénéficiera de l’expertise du Maroc en matière d’éducation et de formation professionnelle

L’AUF lance un appel à candidatures pour un projet d’incubation destiné jeunes entrepreneurs de Tunisie, Algérie et Maroc

Les 15 meilleures universités africaines en 2019, selon le classement de Shanghai

 
COMM

L'Afrique du Sud accueille la première édition de l’Advertising Week Africa organisée en Afrique

Sénégal : le passage à la TNT devrait être achevé avant la fin 2019

Afrique subsaharienne : la BBC confie la gestion de sa marque à Pierre Cloete, ancien cadre de Kwese

Afrique du Sud : la SABC perd les droits de diffusion du championnat anglais de football

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro