Cameroun: pour la 1ère fois depuis au moins 5 ans, la production cotonnière devrait frôler la barre de 300 000 tonnes, en 2018-2019

(Agence Ecofin) - La Société de développement du coton (Sodecoton), le géant agro-industriel de la partie septentrionale du Cameroun, vise une production de 295 000 tonnes de coton au cours de la campagne 2018-2019 courante, apprend-on de sources autorisées au sein de l’entreprise.

Cette unité agro-industrielle, qui encadre plus de 250 000 producteurs de coton dans le pays, devrait ainsi, grâce à cette prévision, atteindre le même niveau de production qu’en 2014, année après laquelle la production nationale de coton est repassée sous la barre des 290 000 tonnes, atteignant même souvent à peine 250 000 tonnes. Ceci à cause des effets conjugués de la baisse des cours mondiaux, des pertes consécutives à la mouille du coton et à la commercialisation du coton local au Nigéria, où les prix étaient souvent jugés plus rémunérateurs par les producteurs camerounais.

Mais, à la faveur du plan de relance de cette entreprise, implémenté depuis quelques années, avec pour retombées principales la rénovation du matériel roulant qui permet d’évacuer à temps la production des champs vers les usines (évitant ainsi la mouille du coton), puis la réhabilitation des équipements de production qui a permis aux machines de tourner à 90% de leurs capacités (contre environ 50% auparavant) ; la Sodecoton voit désormais grand en matière de production.

En effet, apprend-on, fort du succès remporté par le plan de relance, grâce auquel la Sodecoton a renoué avec les bénéfices en 2016-2017 (4,3 milliards de francs Cfa), après trois années de pertes sèches d’un montant global de 35,6 milliards de francs Cfa ; cette entreprise ambitionne de porter sa production à 400 000 tonnes en 2021, puis à 600 000 tonnes d’ici à 2025.

Pour ce faire, la Sodecoton n’exclut pas l’introduction au Cameroun du coton transgénique (OGM), dont les essais débutés depuis l’année 2012 devront livrer leurs résultats en cette année 2018. A ce sujet, l’on se souvient qu’au cours de l’année 2015, la Sodecoton a lancé, dans la région de l’Extrême-Nord du pays, une série de consultations publiques, en vue de requérir l’avis des producteurs sur l’opportunité d’introduire les OGM dans cette culture.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

12-10-2018 - Les essais sur la culture du coton transgénique au Cameroun livreront leurs résultats définitifs au cours de cette année 2018


Ecofin Agro     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro