Ecofin Mines

Ouganda : Black Mountain veut vendre sa mine Namekara

(Agence Ecofin) - La compagnie minière Black Mountain Resources a annoncé lundi à ses actionnaires, son intention de vendre sa mine de vermiculite de Namekara, en Ouganda, pour se concentrer sur ses actifs de phosphate et de cuivre. Cela fait partie d’un plan de restructuration convenu avec son principal prêteur, Richmond Partners, dont l’exécution nécessitera l’approbation des actionnaires.

Selon les termes convenus, Black Mountain cèdera sa participation dans le projet Namekara, en contrepartie d’une réduction de ses dettes d’environ 5,5 millions de dollars australiens à 600 000 dollars.

La société conservera une participation de 75% dans son projet de phosphate Busumbu (assujetti à des obligations de dépenses minimales), ainsi que tous les autres actifs de minéraux «non-vermiculite», actuellement détenus par sa filiale Namekara Mining Company.

Pour le président par intérim de la compagnie, Simon Grant-Rennick, le projet Busumbu constitue un actif d’exploration et de développement intéressant qui permet à Black Mountain d’aller de l’avant, tout en réduisant un lourd endettement qui pourrait avoir des répercussions importantes pour l’entreprise en ce début d’année.  

La société listée sur ASX, prévoit de terminer les travaux d’exploration en cours sur le projet et d’entamer une étude de préfaisabilité au troisième trimestre 2018. Cette étude sera terminée à la fin de l’année, et d’ici là, Black Mountain veut renégocier son accord avec Investmet, pour investir dans l’exploration de phosphate, cuivre et terres rares.


Ecofin Mines     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Mines