La ZES de Nkok conditionne désormais l’approvisionnement en grumes de ses usines par une certification et une traçabilité

(Agence Ecofin) - Le processus de labélisation du bois gabonais semble irréversiblement amorcé. Après l’annonce par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, il y a quelques jours, de la date butoir de 2022, pour la certification de toutes les concessions forestières du pays, la Zone économique spéciale de Nkok (GSEZ) vient à son tour, de prendre une mesure majeure allant dans ce sens.

Désormais, tous les approvisionnements en grumes de ses usines seront désormais soumis au préalable, à une certification ainsi qu’à une traçabilité. Cette décision a été actée le 3 octobre 2018, par la signature d’un contrat de services avec la société française d’ingénierie forestière et industrielle du bois, FRMi et l’ONG Brainforest.

A travers cet engagement, GSEZ entend s’assurer de la légalité et de la traçabilité de l’ensemble de ses approvisionnements en grumes. Pour la matérialisation de ce projet, un bureau de certification et de traçabilité sera installé dans cette ZES de Nkok. Il aura entre autres missions de : filtrer et comptabiliser 100% des grumes entrant dans cet espace industriel, afin d’assurer que seules les grumes ayant subi une évaluation de légalité, de type diligence raisonnée soient livrées.

Il aura également pour mission de s’assurer de la traçabilité des grumes depuis la forêt, jusqu’aux usines qui vont les transformer. Il fournira aussi un appui technique en préparant les opérateurs économiques aux procédures de diligence raisonnée, pour appuyer la labélisation progressive de l’ensemble de la chaîne de valeur du bois de la ZES de Nkok.

Des postes d’inspection des grumes entrant dans la ZES seront installés à chacune des entrées. Les fournisseurs non habilités à fournir des grumes correspondantes aux critères de légalité et de traçabilité seront identifiés de façon à éviter tout approvisionnent auprès d’eux.

Pour la bonne gouverne, le Gabon, premier producteur africain en matière de transformation du bois, a exporté plus de 1 400 000 m3 de bois transformé en 2017, dont 600 000 m3 issus de la ZES de Nkok.

Quant à la société Gabon Special Economic Zone SA (GSEZ), c’est l'organe d’aménagement et de gestion de la ZES de Nkok. La GSEZ est par ailleurs issue d’un partenariat public-privé entre la société Olam International Ltd, la République gabonaise et Africa Finance Corporation depuis 2010.

Stéphane Billé


Ecofin Agro     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro