Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Banque Centrale Populaire demeure positif sur son projet d'expansion africaine, malgré quelques réserves de Moody's

(Agence Ecofin) - Le groupe marocain Banque Centrale Populaire (BCP) est fortement attaché à la poursuite de son expansion en cours, et qui vise à acquérir la totalité des actifs restants en Afrique subsaharienne, du groupe bancaire français BPCE. Cela malgré des réserves exprimées par l'agence américaine de notation Moody's.

« Les opérations d’expansion engagées sont réfléchies et présentent, à notre sens, une importante opportunité de croissance pour le groupe, notamment au regard de la création de valeur attendue et des conditions financières de leur réalisation », a fait savoir le groupe à l'Agence Ecofin.

Dans une note d'analyse publié fin novembre 2018, Moody's qui maintient la note du groupe bancaire, estime que l'accord exclusif de négociations entre BCP et BPCE, avait une incidence négative sur le profil de risque du groupe marocain, car cela accroîtrait les défis en rapport à la qualité de ses actifs.

Parmi les banques que pourrait acquérir Banque Centrale Populaire, qui est déjà présente en Afrique subsaharienne via le groupe Banque Atlantique, il y a les filiales en Tunisie, en République du Congo et au Cameroun du groupe français BPCE. Moody's pense que le marocain devra y faire face à un faible environnement d'exploitation (Tunisie) et à un cadre de régulation bancaire plein de risque (Cameroun et Congo).

 
BCP reconnait l’existence de ces risques mais dit être prêt à les assumer. « La gestion des risques opérationnels et l'optimisation des coûts d'exploitation font partie des thématiques traditionnelles faisant l'objet d'une attention particulière lors du pilotage au quotidien des filiales internationales et de déploiement de projets stratégiques d’intégration des nouvelles acquisitions », expliquent ses responsables.

BCP et Moody's sont au moins d'accord sur un point, c'est que les politiques d’intégration déployées par le groupe marocain, font partie de sa valeur ajoutée, et permettent de faire converger significativement les structures de coûts de ses différentes entités et d’améliorer leur profitabilité.

Le marché boursier de Casablanca, où est coté Banque Centrale Populaire, semble observer l’évolution des choses. Depuis l’annonce de cette expansion, la valeur en bourse du groupe bancaire se négocie au-dessus de la moyenne des 5 dernières années (271 dirhams marocain au 15 janvier). Il y a eu des jours de volumes records de titres échangés (le 10 décembre 2018 avec 551 400 titres), mais depuis le début 2019 son action a perdu 3,8%.

Idriss Linge


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Le Gabon et la Chine célèbrent le 45e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques

L’ignorance du changement climatique pourrait ébranler le système financier mondial, avertissent 36 banques centrales

L’African Business Lawyers’ Club dévoile le thème de sa 8è conférence annuelle : « African Air Transport : Sky is the limit? »

Mali: le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga annonce sa démission

 
AGRO

Maroc : trois barrages seront édifiés dans le Nord afin d'améliorer l’approvisionnement en eau

Afrique du Sud : l’industrie bovine retrouve l’accès à 10 marchés d’exportation

Afrique du Sud : la perspective d’augmentation des droits de douane sur la volaille inquiète

Kenya : le gouvernement libérera 2 millions de sacs de maïs pour réduire le prix de la farine

 
ELECTRICITE

Nigeria : PAS Solar a levé 10 millions $ pour électrifier 150 000 ménages  

Afrique du Sud : le Trésor décaisse 355 millions $ pour permettre à l’Eskom de faire face à ses obligations

La Centrafrique obtient 45 millions $ de la Banque mondiale pour une centrale solaire de 25 MW

Zimbabwe : trois producteurs indépendants ambitionnent d’implanter 100 MW de centrales solaires

 
HYDROCARBURES

Soudan du Sud : 3 milliards $ d'investissements nécessaires pour développer le secteur énergétique

Egypte : le ministère des Finances annonce une nouvelle réduction des subventions au carburant et à l'électricité

Maurel & Prom publie une mise à jour opérationnelle de ses activités au Gabon et en Tanzanie pour le compte du premier trimestre

Le pétrolier britannique MX Oil change de nom et devient ADM Energy

 
MINES

La BAD soutient la lutte contre le travail des enfants dans les mines de cobalt en RDC

Madagascar : les populations s’opposent au développement du projet Toliara

RDC : Glencore nomme un nouveau PDG pour sa filiale Katanga Mining

Afrique du Sud : le nouveau gros diamant récupéré par Petra à Cullinan pèse 209,9 carats

 
TELECOM

Maroc: la première branche africaine d’Orange Cyberdefense a ouvert ses portes dans le pays

Angola: le président de la République annule l'appel d'offres qui a conduit à l'attribution d'une licence télécoms à Telstar

Group Vivendi Africa déploie Canalbox, le premier reseau internet très haut débit FTTH au Congo

Botswana: les attaques sur le réseau télécoms de BTC s’accentuent avec la forte demande du cuivre sur le marché

 
COMM

Congo : Vivendi lance une salle CanalOlympia à Brazzaville

Classement des 10 premiers pays africains en matière de liberté de la presse, selon Reporters Sans Frontières

Netflix va ajouter sa première série animée africaine à sa plateforme

Sénégal : sale temps pour Excaf Telecom condamné à payer 600 millions de francs CFA pour avoir repris des images de Côte Ouest

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique