Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Pour les banques camerounaises, la diaspora est considérée comme un marché à risques économiques, voire politiques

Pour les banques camerounaises, la diaspora est considérée comme un marché à risques économiques, voire politiques
  • Date de création: 13 septembre 2019 08:05

(Agence Ecofin) - Un récent rapport dénommé « Panorama des transferts de fonds dans les pays de la CEEAC », et financé par la Commission européenne et le secrétariat du groupe ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), constate que les banques camerounaises ont abandonné le marché des transferts de fonds de la diaspora au profit des sociétés de transfert d’argent (STA), essentiellement Western Union et Money Gram.

« Ce manque d’intérêt pour être prestataire de services de transferts de fonds (mono-prestataire) découle simplement du fait que les établissements financiers au Cameroun, notamment les banques, ne semblent pas considérer les migrants comme un marché intéressant ou comme des clients individuels différents des autres », révèle l’étude. Les migrants sont considérés comme des clients risqués du point de vue économique, voire politique, relève Investir au Cameroun, qui s’est procuré le rapport.

Avec ses 200 milliards FCFA, le Cameroun est pourtant le 2e pays de la CEEAC, derrière la RD Congo (1,405 milliard de dollars), à recevoir des transferts de fonds de migrants africains en 2018, explique le rapport.

Mais les banques préfèrent laisser cette manne aux STA. « Au Cameroun et dans le reste des pays de la CEEAC, seules les banques peuvent avoir la licence pour opérer en devises étrangères. La banque, propriétaire de la licence, travaille comme agent pour la STA. La clause d’exclusivité que Western Union ou Money Gram impose à la banque est de travailler avec une seule STA », indique le document.

A titre d’exemple, relève ce panorama, dans le cas de National First Bank, un établissement camerounais de langue et culture anglaises, présent surtout dans les zones anglophones du Cameroun, il y a une employée de la banque qui est, dans la pratique, une représentante de Western Union dans la banque même, et qui gère toutes les opérations. La formule qui décrit la situation usuelle au Cameroun est donc : une banque (ou autre établissement financier) - un guichet Western Union (ou Money Gram) dans le bâtiment de la banque.

Sylvain Andzongo


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

L'économie togolaise victime collatérale de la « petite guerre » aux frontières que se livrent le Nigeria et le Bénin

La Chine prête 600 millions $ au Soudan du Sud pour payer ses fonctionnaires

Burkina Faso : face aux défis sécuritaires, le business de la discrétion prend de l'ampleur dans la capitale Ouagadougou

Changement climatique : l’Afrique est largement sous-informée (Afrobarometer)

 
AGRO

Côte d’Ivoire : 4 nouvelles entreprises bénéficieront d’un soutien dans la transformation d’anacarde

Rwanda : baisse de 10 % des exportations agricoles à 465 millions $ en 2018/2019

Nigeria : l’usine de tomate de Dangote poursuit sa descente aux enfers

Mali : l’AFD va subventionner sur quatre années la transition agro-écologique dans le coton

 
ELECTRICITE

Ethiopie : Acwa Power construira deux centrales photovoltaïques d’une capacité globale de 250 MW

Solaire : Fenix fait son entrée sur son sixième marché africain en s’introduisant au Mozambique

Bénin : la gestion de la SBEE, la compagnie électrique nationale, confiée au Canadien Manitoba Hydro International

Large soutien des chefs d’Etat des pays du G5 Sahel à l’initiative Desert to power

 
HYDROCARBURES

La Guinée étudie la possibilité d’intégrer le gaz naturel liquéfié dans son mix énergétique

Au vu de la situation en Arabie Saoudite, Donald Trump ordonne la libération des réserves stratégiques américaines de pétrole

Niger : la contribution de l’or noir au PIB devrait passer de 4% en 2017 à 24% en 2025

ION Geophysical empoche un contrat de levés multiclients 2D qui couvrira les eaux angolaises et namibiennes

 
MINES

Mali : Robex enregistre une production record au mois d’août à Nampala

Namibie : la mine d’étain d’Uis héberge également du lithium et du tantale

Mauritanie : Kinross veut investir 150 millions $ pour améliorer la production de la mine Tasiast

Mali : l’étude de faisabilité du projet Kobada sera publiée en mars 2020

 
TELECOM

Le Burkina Faso clôt le Programme d’appui au renforcement des infrastructures de communication

L’Afrique a besoin de près de 5 milliards $ par an pour développer son infrastructure TIC, selon Oliver Chinganya

Botswana : BTC double sa capacité sur le satellite de communication AMOS-7

13 pays sur 15 de la SADC ont signé le protocole d’accord sur l'abolition des frais de roaming

 
FORMATION

Gabon : bientôt la création d’une filière agricole dans les centres de formation

6 millions d'enfants subsahariens risquent de ne pas recevoir une formation de base (Unesco)

Sénégal : le gouvernement n’orientera pas les nouveaux bacheliers vers les établissements privés

L’Union européenne investit dans l’accompagnement des étudiants et universitaires africains

 
COMM

Ouganda : MultiChoice s’associe à l’entreprise locale Pep Stores pour distribuer ses produits

Netflix sera disponible parmi les offres françaises de Canal+ dès le 15 octobre

Rwanda : StarTimes encourage la création de contenu local

L'Erythrée est le pays où la censure est la plus forte au monde

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique