Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Nigeria: la bataille contre les créances douteuses en voie d'être vaincue, mais des faiblesses subsistent et le contexte réglementaire inquiète

Nigeria: la bataille contre les créances douteuses en voie d'être vaincue, mais des faiblesses subsistent et le contexte réglementaire inquiète
  • Date de création: 09 octobre 2019 09:57

(Agence Ecofin) - Les banques commerciales opérant au Nigeria ont progressivement gagné la bataille contre l'accumulation de créances douteuses, après le dernier choc de la récession qu'a connu le pays en 2016. Elles ont pris des mesures prudentielles parallèlement à des actions de restructuration pour réduire le nombre de prêts improductifs dans le secteur.

Les banques de premier plan dont le capital social et les réserves de bénéfices constituent le noyau dur des fonds propres, y sont même parvenues sans suspendre le versement de dividendes à leurs actionnaires. Récemment, certaines banques qui à leurs fonds propres durs comptent aussi des emprunts bancaires, ont annoncé une baisse dans leurs portefeuilles de créances improductives, améliorant davantage les perspectives du secteur.

Le gros de ces recouvrements de créances douteuses l'a surtout été dans le secteur pétrolier et gazier amont qui a souffert d'une baisse drastique des cours sur le marché mondial et commence peu à peu à s'adapter. Entre le deuxième trimestre 2018 et celui de 2019, les banques y ont recouvré un total de 198 milliards de nairas (544,3 millions $). Un autre secteur qui a aussi commencé à connaître des recouvrements, c'est celui de l'immobilier, dans lequel les banques du Nigeria ont recouvré 97 milliards de nairas sur la période de référence.

Malgré ces avancées, des zones d'ombre et d'inquiétudes subsistent. Déjà, les recouvrements dans le secteur de l'immobilier s’expliquent difficilement. La croissance y a été faible sur les 11 derniers trimestres et les taux d'occupation des espaces loués ou vendus, n'ont plus véritablement décollé. Aussi, d'autres secteurs continuent de tirer l'encours des créances douteuses dans le portefeuille de prêts des banques.

Les prêts non performants dans le secteur de l'électricité et de l'énergie se sont détériorés. Ils étaient en augmentation de 34,83% sur une base de comparaison annuelle, au deuxième trimestre 2019. Cette situation contraste avec le reste du secteur privé, car il reste le seul sur lequel le nombre de prêts improductifs s'est détérioré au deuxième trimestre 2019.

Des analystes craignent que cette bataille qui est durement menée par les banques soit de nouveau rendue complexe, avec les nouvelles directives de la Banque Centrale en matière de crédits à l'économie. L'institution d'émission monétaire insiste désormais sur le fait que 65% des dépôts des banques devraient être transformés en crédit, sous peine d’une lourde amende. Les banquiers craignent que cela soit de nouveau la fenêtre ouverte à des créances douteuses dans une économie où la productivité et la compétitivité des entrepreneurs locaux restent un défi. 

Idriss Linge


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Tunisie : Kais Saied se dirige vers une large victoire au second tour des présidentielles

La France reste ouverte « à une réforme ambitieuse de la Zone franc » (Bruno Le Maire)

Port de Douala : Terminal Investment veut renégocier tous les contrats des ex-employés de Bolloré

Gabon : les impayés de l’État s’élèvent à 269,3 milliards de FCFA au terme du premier semestre 2019

 
AGRO

Kenya : démarrage imminent des activités de l’usine de transformation de lait de Kangema

Zimbabwe: la récolte de blé attendue en forte baisse à 60 000 tonnes en 2019/2020

Cacao : les régulateurs ghanéen et ivoirien réexamineront les programmes de production durable des industriels

Cacao: le Nigeria veut s’allier au Cameroun pour négocier une meilleure prime pour ses producteurs

 
ELECTRICITE

Zambie : l’Autorité d’électrification rurale célèbre l’achèvement de son premier mini-barrage à Kasanjiku (640 KW)

Egypte : les 64 bâtiments publics de la nouvelle capitale administrative seront dotés d’installations solaires

Niger : une préqualification lancée pour construire 104 km de ligne électrique dans le cadre du projet Dorsale Nord

First WATT Renewables lauréat du Forum sur les énergies renouvelables 2019 co-organisé par la BAD

 
HYDROCARBURES

ADES empoche un autre contrat de forage en Egypte

La Nigeria LNG signe avec la NNPC un accord de prépaiement de 2,5 milliards de dollars

Les contrôles de change imposés par la BEAC, pourraient ruiner l’industrie pétrogazière de la Guinée équatoriale

Mozambique : ExxonMobil attribue le contrat de construction de son usine de liquéfaction au Japonais JGC

 
MINES

Mozambique : l’américain Urbix aidera Battery Minerals à traiter le graphite de Montepuez

Namibie : Vedanta suspend les opérations à sa mine de zinc Skorpion

La Zambie doit 215 millions $ de remboursements d’impôts aux grandes compagnies minières (gouvernement)

Tanzanie : les exportations d’or continuent d’augmenter

 
TELECOM

L’engagement sociétal d’Orange CI au cœur de sa participation au forum CGECI ACADEMY 2019

Vodacom Congo célèbre la journée internationale de la jeune fille avec « #CODELIKEAGIRL »

Nomination du nouveau Directeur Général de MTN Côte d’Ivoire

Sénégal : l’ASUTIC interpelle le gouvernement sur la nécessité d’ouvrir le marché à un 4e opérateur télécoms

 
FORMATION

Afrique du Sud : la première école secondaire entièrement en ligne proposera ses premiers cours, à partir de janvier 2020

Le Commonwealth lance 4 sessions de formation en ligne sur le leadership pour les ressortissants de ses pays membres

Niger : la délégation de l’Union européenne invite les étudiants à postuler au programme Erasmus +

Le programme de développement de jeunes professionnels ouvre les candidatures pour sa formation en ligne

 
COMM

TNT : les autorités ivoiriennes annoncent une couverture nationale de 40 %

Nigeria : les autorités veulent empêcher la diffusion en ligne de contenu pour adulte impliquant des personnes mineures

Congo : Africa Radio va lancer ses activités à Brazzaville d’ici décembre prochain

Cameroun : des spécialistes américains forment des journalistes en gestion des médias

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique