Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

CEMAC : malgré les ambitions de diversification des économies, les banques prêtent peu aux secteurs productifs

  • Date de création: 09 août 2019 14:19

(Agence Ecofin) - A la fin du premier trimestre 2019, l'encours des crédits accordés par les banques opérant en zone CEMAC, au profit des entreprises du secteur primaire et secondaire, représentait moins de 7 % du volume total des prêts à l'économie. L'information qui est contenue dans le rapport de politique monétaire de la BEAC, la Banque centrale de cette sous-région, précise que les secteurs des services et des infrastructures publiques ont reçu plus de financement. 

Le document explique que la répartition du financement bancaire à l’économie par branches d’activités à fin mars 2019, fait ressortir une prépondérance des branches « transports, activités des auxiliaires de transports et télécommunications » et « commerce de gros et détail, restauration et hôtel » (18,9 % chacune), suivie de la branche « Bâtiment et travaux publics » (14,0 %). 

Cette situation marque une contradiction avec les volontés publiques affichées par les Etats membres de la CEMAC, de diversifier leurs productions économiques. Une dynamique qui est plus urgente encore, dans le contexte actuel de crise des devises à laquelle ils font face, et qui est principalement le fait d'une pression des importations, alors que les volumes exportés n'évoluent pas significativement. 

Le secteur primaire, rappelons-le, regroupe ceux de l'agriculture et des activités extractives et le secondaire est celui de l'industrialisation et de la transformation. Techniquement les deux ont un potentiel de valeur ajoutée et de création d'emplois solides en déploiement normalement. Le manque de collaboration avec les banques dans le cadre de cette vision de diversification est donc évident. 

Selon des experts de la BEAC qui ont discuté sous anonymat avec l'agence Ecofin, la situation globale des crédits à l'économie est préoccupante. Le volume des prêts bancaires représentait en 2018 moins de 18 % du produit intérieur brut (PIB), contre une moyenne de 40 % en Afrique, selon des indicateurs économiques de la Banque mondiale. Certains experts ne manquent pas de fustiger les orientations de politique monétaire de la BEAC, qui selon eux, vise des « objectifs irréalistes » de stabilité monétaire et maîtrise de l'inflation, en dessous de 3%.

Plusieurs choses ont été faites par la banque centrale en vue de faciliter la liquidité au sein des banques. Une des mesures fortes aura été celle de l’uniformisation des réserves obligatoires qui ont permis à certains groupes bancaires de la région de s’offrir de nouvelles possibilités de financement des économies. 

On note toutefois aussi que l’environnement économique et surtout bancaire s’est détérioré avec l’augmentation des créances en souffrance, dont l'encours atteignait les 1 815 milliards FCFA. Dans le même temps, certaines études de la BEAC ont démontré que 50 % des créations monétaires ont tendance à être utilisés dans le cadre des importations, ce qui accentue la pression sur les réserves de change. 

Les producteurs primaires tout comme les promoteurs de petites et moyennes entreprises de transformation sont donc peut-être les victimes d’une stratégie monétaire où les acteurs ne recherchent que leurs intérêts exclusifs. La BEAC a aménagé, au niveau du marché monétaire, un Guichet de refinancement des crédits à moyen terme lui permettant de refinancer des investissements productifs sur une durée supérieure à 2 ans et inférieure à 7 ans. Mais les informations sur ce service et les modalités pour en bénéficier sont inconnues du grand public.

Idriss Linge



 
GESTION PUBLIQUE

Niger : près de 70 morts dans les rang de l’armée suite à une attaque du camp d'In-Atès

L'Ethiopie obtient un accord de principe du FMI pour un financement triennal de 2,9 milliards $

Angola : l’UE accorde 5 millions € pour améliorer l’efficacité des dépenses publiques et la transparence budgétaire

Un programme de 10 millions $ mis en place pour financer l’innovation dans l’adaptation au changement climatique

 
AGRO

Kenya : Danish Brewing Company investira 45 millions $ dans une brasserie à Naivasha

Éthiopie : l’exécutif envisage une réduction des droits d’accise appliqués à l’industrie sucrière

Éthiopie : l’autosuffisance en blé prévue pour 2022 pourrait ne pas être atteinte

Burkina Faso : l’OFID débloque 20 millions $ en faveur de la promotion des filières agricoles

 
ELECTRICITE

Bénin : une augmentation subventionnée de 5 % du tarif électrique en 2020 et de 10 % en 2021

Nigeria : l’augmentation du tarif électrique est inéluctable, selon le ministre de l’Energie

Mozambique : la DBSA débloque 81 millions $ pour la réhabilitation et l’extension du réseau électrique

Electrification rurale : 5 millions $ d’Exim Bank India pour fournir l’énergie solaire à 50 villages, au Niger

 
HYDROCARBURES

Libye : Total consolide sa présence sur les concessions pétrolières de Waha, dans le bassin de Sirte

Cinq ans après son retrait de Libye, la société pétrolière russe Tatneft y reprend ses activités

Cameroun : la SNH double sa production de gaz domestique destiné au marché local

Angola : Total s’offre les services d’Ocean Infinity pour une meilleure compréhension de la géologie des blocs 32 et 17

 
MINES

Côte d’Ivoire : Perseus Mining signe une convention minière avec une clause de stabilité fiscale pour Yaouré

Madagascar veut augmenter les taxes et redevances des compagnies minières

Cameroun : nouvelle campagne de détection des sites miniers dans cinq régions du pays, avec le soutien de la Banque mondiale

Sénégal : Teranga Gold acquiert le projet Massawa pour près de 430 millions $

 
TELECOM

Ghana : selon la GCT, la fraude télécoms fait perdre au pays 3 millions de cédis par mois

Afrique du Sud : Internet Solutions a cédé son infrastructure de réseau de fibre optique à Link Africa

L’Algérie a également achevé le déploiement de la fibre optique jusqu’à sa frontière avec la Mauritanie, après le Niger

Angola : selon la ministre des Finances, seul le Mobile Money permettra d’atteindre le niveau souhaité d’inclusion financière

 
TRANSPORT

La Mauritanie démarre les travaux de reconstruction de la route de l’Espoir sur le tronçon Nouakchott-Boutilimit pour un coût de 176 millions $

Congo Airways commande deux Embraer E175, avec option d’achat pour deux autres au prix catalogue de 194,4 millions USD

Côte d'Ivoire : en 2020, la Société des transports abidjanais va se doter de 500 nouveaux bus

Transnet signe un accord de coopération ferroviaire avec Ghana Railway Company Ltd et Ghana Railway Development Authority

 
FORMATION

Togo : l’Université fédérale Toulouse-Midi-Pyrénées ouvre les candidatures pour un Master en ingénierie de la formation et des systèmes d’emplois

Le Rwanda abritera un centre de formation de lutte contre la corruption

Guinée Conakry : l’Organisation internationale pour la migration propose des formations aux acteurs des médias et de la société civile

Les Emirats arabes unis annoncent un programme de bourses pour les étudiants sénégalais à compter de l’année prochaine

 
COMM

Sénégal : la justice réduit la somme que doit verser Excaf Telecom à Côte Ouest dans le litige qui les oppose

Namibie : l’association des auteurs et compositeurs de musique réclame une créance de 114 000 USD au radiodiffuseur public

Egypte : la plateforme d’affichage intérieur Adzily a levé 12,2 millions USD

BGFIBank RDC, partenaire officiel du forum « Les Héroïnes 2019 »

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique