Ecofin Finance

L'assureur nigérian Consolidated Hallmark souhaite augmenter son capital de 6,8 millions $ via un placement privé

(Agence Ecofin) - L'assureur nigérian Consolidated Hallmark, qui offre en même temps des services d'assurance-vie et non vie, a convoqué une assemblée générale extraordinaire de ses actionnaires, au cours de laquelle, il sera question de valider une augmentation de capital de 2,5 milliards de nairas (6,9 millions $).

Les investisseurs de cette entreprise devront donner quitus au conseil d'administration, de procéder aux formalités visant à obtenir le droit d'émettre de nouvelles actions qui lui permettront de porter son capital actuellement de 5 milliards de nairas, à 7,5 milliards de nairas.

 Il est ainsi prévu que soient créées 1,13 milliard d'actions nouvelles d'une valeur nominale de 50 Kobos (centimes de nairas), mais qui seront vendues à des investisseurs à 65 kobos, dans le cadre d'un placement privé. L'identité du ou des investisseurs ciblés par l'opération n'est pas encore connue.

 Cette initiative a pour but de conformer l'assurance aux nouvelles exigences de fonds propres dans le secteur au Nigéria, avant la date limite fixée à janvier 2019.

Pour Consolidated Hallmark qui appartient à la catégorie 2 dans son segment d'exploitation, il faut justement porter ce capital de 5 milliards à 7,5 milliards de nairas.

 L'opération devrait connaître un succès, si elle parvient à obtenir les autorisations requises. L'entreprise a réalisé des performances financières en hausse au terme des 9 premiers mois de 2018, avec des primes brutes émises de 5,4 milliards de nairas et un bénéfice net de 356 millions de nairas.

Par ailleurs le régulateur nigérian du secteur a gelé l'octroi de licences pour les services cumulés d'assurance vie et non vie. Cela laisse penser que les investisseurs en quête de ce type d'entreprises, n'hésiteront pas à saisir l'opportunité d’entrer dans le capital de l'une d'entre elles, si l'opportunité se présente.

Idriss Linge


Ecofin Finance     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique