Gabon: 100,2 millions $ du FMI pour soutenir une « reprise économique fragile »

(Agence Ecofin) - Le Gabon bénéficiera de 100,2 millions $ de la part du Fonds Monétaire International, a indiqué un communiqué de l’institution publié sur son site mercredi dernier.

Selon les informations relayées par l’institution de Bretton Woods, ce nouveau décaissement s’inscrit dans le cadre d’un accord de facilité élargie de crédit (FEC) d’un montant de plus de 642 millions $ conclu avec le pays en 2017.

Le nouveau décaissement devrait permettre au pays de l’Afrique centrale de poursuivre des réformes économiques jugées encore assez peu satisfaisantes selon les responsables du FMI.

« Les résultats du Gabon dans le cadre du mécanisme élargi de crédit ont été mitigés, les dérapages budgétaires à la fin de 2017 et au début de 2018 compliquant la gestion de la trésorerie, sapant les efforts de gestion et d'apurement des arriérés extérieurs.», a à cet effet indiqué David Lipton, premier Directeur général adjoint du Fonds.

Ces dérapages combinés à la baisse de la production pétrolière ont conduit à un affaiblissement de la croissance économique du pays, malgré une amélioration des performances dans les secteurs des mines, de l’agriculture et du bois.

Saluant l’engagement pris par les autorités gabonaises pour corriger les faiblesses de l’économie nationale à travers les mesures de correction des dérapages budgétaires et d’apurement des dettes extérieures entre autres, le FMI a encouragé le pays à intensifier les réformes en vue d’améliorer la stabilité du secteur financier et élargir les dépenses sociales.

Notons que le nouveau décaissement porte à 300 millions $, le nombre total de financements accordés à Libreville dans le cadre de l’accord FEC.

Prévoyant une hausse des prix du pétrole ainsi que de nouveaux investissements dans le secteur en 2018, l’institution table sur une croissance économique à plus de 2% pour le Gabon cette année.

Moutiou Adjibi Nourou   


Ecofin Gestion Publique